On vous le dit

Elwatan; le Jeudi 20 Decembre 2012
1


-Oran comme Barcelone ou Amsterdam

Illustrant l’inadéquation entre les importants investissements publics consentis et la qualité des soins qui demeurent dérisoires, l’ex-ministre de la Santé, Abdelhamid Aberkane, qui participait à une journée d’étude sur le système des soins en Algérie, organisé par l’USTO, a estimé qu’Oran, qui demeure la seule et unique ville du pays qui a bénéficié d’un hôpital moderne depuis l’indépendance, hormis les établissements militaires, peut se targuer d’être suffisamment pourvue et peut être même comparée à Barcelone ou Amsterdam.Cependant, et à l’instar de toutes les régions du pays, les citoyens estiment que la prise en charge sanitaire est très en-deçà des efforts consentis par l’Etat, et ce, en raison de l’absence de la culture, de l’évaluation objective et continue permettant, à chaque fois, de rectifier si besoin est.

-A Bouira on ferme les stades

Les travaux de réalisation de la toiture de la tribune officielle du stade olympique de la ville de Bouira sont à l’arrêt depuis plus de deux ans. Ni les responsables de la direction de la jeunesse et des sports ni encore ceux de la direction de l’OPOW n’ont voulu s’exprimer à propos de cette affaire qui, faut-il le souligner, suscite une polémique. Des sources ont révélé que l’entreprise chargée de réaliser ces travaux est tunisienne. Le gérant de cette entreprise serait un proche de la famille Trabelsi, qui serait recherché par Interpol, suite aux événements ayant secoué la Tunisie, il y a de cela deux ans. Les travaux sont à l’abandon et le stade demeure, à ce jour, interdit à toute manifestation sportive, alors que la pelouse du stade demeure l’une des meilleures du pays. Cette situation, inexplicable, n’a pas fait réagir les responsables du secteur des sports de la wilaya pour procéder avec rigueur et confier le projet à une autre entreprise, et ce, pour ne pas priver les équipes locales de profiter de cette pelouse.

-Drôle de séminaire à Blida !

A Blida, des enseignants-chercheurs de l’université Saâd Dahleb et des journalistes se sont rendus, hier, à la bibliothèque du département d’agronomie pour assister au Séminaire international sur «Les produits agricoles et agro-alimentaires et leur impact sur le développement local», comme cela avait été convenu. Mais le déroulement de la manifestation a eu lieu à plus de trois kilomètres plus loin ! «C’est tellement mal organisé que même les gens qui devaient communiquer n’avaient pas encore, à 11 h passées, reçu le programme et le timing des communications», nous dit-on sur les lieux. Comble de l’absurde, alors que l’université de Blida avait faxé une invitation aux journalistes, un responsable leur a demandé une autorisation de couverture !

-La gestion du stress chez Djezzy

Djezzy a organisé, pour un premier groupe, une formation sur les techniques de gestion du stress, au niveau du Djezzy Club qui a fait forte impression. La formation avait pour but de comprendre les mécanismes du stress, ses retentissements sur la santé et comment gérer harmonieusement sa vie quotidienne. Cette formation s’est déroulée dans un cadre très agréable et convivial. Les journalistes se sont déclarés enchantés d’une telle initiative, inédite dans le milieu de la presse, qui leur permet de mieux affronter les situations difficiles. Ils ont été sensibles à cette marque de sympathie. A l’unanimité, les journalistes ont souhaité recevoir d’autres formations de ce type. A l’issue de la formation, les présents ont bénéficié d’une attestation de succès. Djezzy, partenaire du savoir, organisera prochainement d’autres formations pour d’autres groupes de journalistes.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..