On vous le dit

Elwatan; le Mardi 14 Octobre 2014
1


- A Chlef, un nouveau procureur général...

Un nouveau procureur général a été nommé près la cour de Chlef, dans le cadre du récent mouvement dans le corps de la magistrature. Il s’agit d’Ahmed Abdelatif Benmokhtar, qui exerçait les mêmes fonctions à Saïda. Il remplace  Djelloul Lahcène muté au même poste à Sidi Bel Abbès.La cérémonie d’installation s’est déroulée, hier, au siège de la cour de Chlef, en présence d’un représentant du ministère de la Justice, des  autorités locales et de  cadres du secteur. Il est à signaler par ailleurs, que la cour de Chlef est, depuis quelques mois, séparée de la wilaya de Aïn Defla, après la création d’une nouvelle cour dans cette région.

- ... 22 blessés dans deux  accidents

Vingt-deux blessés, dont certains dans un état grave, ont été dénombrés, ces derniers jours, dans deux accidents de la circulation survenus dans la wilaya de Chlef. Le premier a eu lieu, samedi, sur le tronçon de l’ autoroute traversant  la ville de Chlef, faisant 12 blessés. Ces derniers, âgés entre 2 et 53 ans, étaient à bord de  plusieurs véhicules qui se sont télescopés pour des raisons inconnues. La seconde collision est survenue à Aïn Merane, sur la RN19 A, entre une voiture et un camion, faisant 10 blessés âgés de 14 à 62 ans. Les victimes ont été évacuées vers l’hôpital central de Chlef et la polyclinique de Aïn Merane par les éléments de la Protection civile.

- Le camion chinois et  les «ennuis» de freinage

L’accident qui a causé le décès  de cinq personnes, samedi soir, dans la wilaya de Tipasa serait dû à un problème au niveau du système de freinage du camion. Cette marque de camion chinoise serait très connue pour  ses «ennuis» de freins, nous dit une source.  Le comble est que le concessionnaire qui commercialise cette marque a obtenu en exclusivité un gros marché avec une entreprise chinoise chargée du tronçon de l’autoroute Est-Ouest. L’entreprise de réalisation  de l’autoroute et celle qui fabrique les camions en Chine  appartiennent  à la même maison mère. D’ailleurs, ce sont des «cimetières» de camions de cette même marque qui sont visibles sur le tronçon allant vers Oran et Tlemcen.

- Médéa rend hommage à Mustapha Lacheraf  

Un hommage sera rendu au militant politique, diplomate  et intellectuel, feu Mustapha Lacheraf, à l’occasion d’une rencontre nationale,  qui se tiendra aujourdhui à l’université de Médéa jusqu’au au 16 octobre courant   selon la direction de la culture, initiatrice de la rencontre  conjointement avec l’université Yahia Fares.  De nombreux universitaires, chercheurs et historiens de plusieurs universités  du pays devaient prendre part à cette rencontre qui se focalisera sur la pensée  et les oeuvres de cet intellectuel hors pair, qui a tant apporté à la culture  algérienne, en particulier, et à son histoire de manière générale.

Plusieurs communications seront présentées, lors de cette rencontre de  trois jours, qui va tenter, à cet égard, d’apporter des éclairages nouveaux  sur l’oeuvre monumentale de ce théoricien de l’éducation et de cet intellectuel  engagé.  La rencontre devrait être clôturée par une visite guidée au profit des  participants à la ville natal de ce militant de la cause nationale.  Mostefa Lacheraf est né le 7 mars 1917 à El Kerma, commune de  Chellalet el-Adhaoura (sud de Médéa), connu à l’époque coloniale  sous l’appellation  de  «  Maginot »  , où son père officiait en qualité de magistrat du droit musulman.         

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..