On vous le dit

Elwatan; le Dimanche 4 Octobre 2015
1


- Des infractions dans le domaine de l’environnement et de l’urbanisme

Au total, 3849 procès-verbaux pour infractions dans le domaine de l’environnement et de l’urbanisme ont été dressés en août dernier par la police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement, a indiqué hier un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Parmi ces infractions, 2595 concernent l’environnement et 1254 sont liées au domaine de l’urbanisme, avec constitution de dossiers procéduraux à l’encontre des contrevenants, ayant été adressés aux services concernés. Les unités de la police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement au niveau de toutes les wilayas veillent à l’application de la loi dans le domaine de l’urbanisme et de la protection de l’environnement, outre l’organisation de campagnes de sensibilisation pour développer la culture environnementale chez le citoyen.

- Glissement de terrain au Guatemala

Au moins 30 personnes ont péri et 600 sont portées disparues au Guatemala après un glissement de terrain qui a enseveli une centaine d’habitations près de la capitale, selon un nouveau bilan qui ne cessait de s’alourdir vendredi soir. «Nous avons 30 personnes décédées,dont 29 ont été identifiées», a déclaré à l’AFP Sergio Cabanas, responsable de la Coordination nationale de lutte contre les catastrophes naturelles (Conred), après le drame survenu dans la nuit de jeudi à vendredi à 15 km à l’est de la ville de Guatemala, à Santa Catarina Pinula. Au moins trois enfants figurent parmi les morts, selon cette source.

M. Cabanas a précisé que plus de 1000 policiers, soldats, pompiers et citoyens étaient toujours en train de déblayer la terre avec des pelles et des engins pour rechercher des personnes ensevelies. Selon la Conred, 25 personnes ont été blessées. Le glissement de terrain a surpris les habitants à la tombée de la nuit, dans un secteur qui est réputé comme hautement vulnérable en raison de sa localisation au fond d’une vallée et à proximité d’une rivière.

- La poste de Kharrouba (Boumerdès) cambriolée par le fils du receveur et son ami

Le cambriolage du bureau de poste de Kharrouba, à 15 km au sud de Boumerdès, n’était finalement pas l’œuvre d’un groupe armé. Selon les premiers éléments de l’enquête, le vol a été commis dans la nuit de jeudi à vendredi par le fils du receveur, avec la complicité d’un de ses amis, au moment de l’absence du receveur, qui était en visite chez des proches, précisent nos sources. Ce dernier habite un logement d’astreinte à proximité de la poste en question.

Ceci a facilité la tâche pour le fils et le complice, lesquels ont pu pénétrer au bureau de poste à partir de la porte séparant la maison du lieu de travail, a-t-on indiqué. Les deux mis en cause, âgés de 27 ans, se sont emparés de 1 750 000 DA qui se trouvaient dans le coffre. Une somme qu’ils ont restituée peu après leur arrestation par la gendarmerie dans la matinée de vendredi. Le fils du receveur s’est même blessé pour tromper les enquêteurs, mais il a fini par avouer son acte et le nom de son complice.

- Deux kilogrammes de kif saisis chez un tailleur à Tiaret

Des éléments de la police judiciaire de Tiaret ont arrêté, jeudi en fin d’après-midi, un jeune tailleur dont le local est situé au cœur de la ville, rue de la Victoire, où se trouvaient pas moins de deux kilogrammes de kif traité. La police a d’abord saisi une première quantité de 500 grammes de cette drogue, puis a découvert une deuxième quantité soigneusement dissimulée sous des vêtements. Selon des sources sécuritaires, la marchandise était destinée à la consommation locale. Deux autres personnes sont impliquées dans cette énième affaire. Présentés devant le magistrat instructeur, les trois prévenus ont été mis sous mandat de dépôt.

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..