On vous le dit

Elwatan; le Mercredi 7 Octobre 2015
1


- Très cher, la natation à Béjaïa

Pratiquer la natation dans un club à Béjaïa n’est pas donné à tout le monde. Des parents se disent surpris de devoir justifier d’un virement de … 8000 DA la saison estivale pour le compte d’un des clubs de natation pour compléter le dossier d’inscription et trouver place à leur progéniture. Cela se passe à la piscine semi-olympique de l’OPOW de la ville. La somme, qui a étourdi plus d’un, exclut de facto les petites bourses, qui ne sauraient dépenser d’une traite presque la moitié du SNMG. Il se pose alors le sérieux problème de l’accès à la pratique sportive à Béjaïa, où les très rares piscines tendent à devenir un luxe. Un problème à soumettre au ministre Ould Ali El Hadi.

- Le Nobel de physique attribué à deux scientifiques, un Japonais et un Canadien

Le prix Nobel de physique 2015 a été attribué au Japonais Takaaki Kajita et au Canadien Arthur McDonald pour leurs travaux sur les neutrinos, a annoncé hier l’Académie royale des sciences à Stockholm. Ils ont été primés pour «la découverte des oscillations des neutrinos, qui montre que les neutrinos ont une masse», permettant de comprendre le fonctionnement interne de la matière et ainsi mieux connaître l’univers, a expliqué le jury suédois dans ses motivations. Les neutrinos sont des particules élémentaires, de masse pratiquement nulle, qui sont engendrées par des réactions nucléaires.

Tandis que le Soleil et autres phénomènes approchants produisent des neutrinos de basse énergie, les neutrinos de haute énergie sont produits par des cataclysmes cosmiques lointains et extrêmement violents, tels que les trous noirs, les supernovas et le big-bang. «La découverte a mené à la conclusion, d’une portée considérable, que les neutrinos, longtemps considérés comme n’ayant pas de masse, devaient en avoir une, quoique faible», a écrit le jury, saluant une «découverte historique».

- Blian des accidents de la route en une semaine

Cinquante-deux personnes ont trouvé la mort et 1450 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus durant la période du 27 septembre au 3 octobre 2015 à travers plusieurs wilayas du pays, indique un bilan rendu public hier par la Protection civile.  Durant la même période, les unités de la Protection civile ont enregistré 2 243 interventions, effectuées suite à 1 204 accidents de la circulation ayant causé le décès de 52 personnes et des blessures à 1 450 autres. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Djelfa, où 8 personnes sont décédées et 30 autres blessées dans 23 accidents de la route.

- Nouvelle grève des enseignants du lycée Didouche Mourad de Bir Mourad Raïs

Les enseignants du lycée Didouche Mourad de Bir  Mourad-Raïs (Alger) ont observé hier une seconde grève, réclamant le départ  de la nouvelle directrice, après celle organisée dimanche dernier .  «Nous réclamons le départ de la nouvelle directrice», a indiqué un enseignant, qui conteste les méthodes de gestion de la directrice  installée depuis quelques jours seulement.

Cette grève est cependant «dénoncée» par les élèves et leurs parents  qui craignent «la suite des événements à cause des retards dans l’évolution  du rythme des cours». «Dans ce lycée, il y a des classes de terminales et je pense déjà à  transférer mon fils dans un autre établissement pour bien préparer le baccalauréat»,  a souligné un parent d’élève. Un autre rappelle que les enseignants avaient déjà entamé à la mi-septembre une grève de deux semaines pour réclamer le départ de l’ancien  directeur, ce qu’ils ont obtenu. Le directeur a alors été remplacé par un intérimaire avant qu’une directrice  ne soit désignée pour occuper le poste.       
    
- L’Autrichien Max Schrems, bête noire des géants américains du web

Le jeune juriste autrichien, Max Schrems, qui a obtenu hier l’invalidation par la justice européenne du cadre juridique sur le transfert de données personnelles vers les Etats-Unis, est devenu le pire cauchemar de Facebook, au terme de quatre ans de procédure contre le Goliath de l’internet. Ce croisé de la protection des données n’est pourtant pas le dernier à communiquer sur les réseaux sociaux : «Yay !», a-t-il réagi mardi dans un tweet victorieux, quelques minutes après avoir appris que la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) s’était prononcée en sa faveur. Facebook est «un outil formidable pour rester en contact avec ses connaissances, confiait-il en 2014.

Mais je n’y ai jamais partagé d’informations trop personnelles». C’est la politique de confidentialité de Facebook et des géants du web qui   constitue en effet la cible de ce jeune homme de tout juste 28 ans, à l’allure juvénile, prêt à s’exposer largement dans les médias du monde entier pour défendre sa cause.           

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..