Ontologie de l’hélicoptère

Elwatan; le Mardi 29 Mars 2011
1


C’est comme un oiseau et il y a des humains dedans. C’est donc un être qui possède de fait une métaphysique ; c’est un organisme susceptible d’être analysé par l’ontologie (philosophiquement l’étude de l’être). A l’origine, l’hélicoptère a été créé pour surveiller de loin, se déplacer, déposer des hommes ou les reprendre, tirer sur la foule ou sauver un noyé, tout en ayant une surface réduite de décollage et d’atterrissage. Des décennies après, à cause de budget en hausse, la DGSN algérienne s’en est acheté quelques-uns. Mais qu’en fait-elle ? Elle les utilise pour d’autres fonctions qui ne sont pas inscrites dans le manuel ni détaillées dans le mode d’emploi livré avec l’appareil : survoler la crise politique sans jamais prendre de décisions politiques.

Rester en état stationnaire sans jamais avancer vers un objectif. Tourner en rond en restant carré, observer sans ne rien voir, faire de l’ombre alors qu’il fait froid et, accessoirement, faire du bruit pour couvrir les cris des mécontents au sol. De moyen de transport, l’hélicoptère est devenu une arme de gestion. Des flux citoyens, des trajectoires politiques, des mouvements de protestation, des cheminements de l’opposition et de la force centripète qui fait converger tous les manifestants vers la Présidence. On l’aura compris, dans le cas algérien, l’hélicoptère est une forme de mépris aérien, un perversion de voyeuriste, un contrôleur suspendu de vers de terre et une chape de métal qui recouvre les possibilités nationales. L’occasion de citer ce poème d’un grand artiste, daté de mars 2011 : «Dans le ciel bleu des oiseaux bruyants dérangent les nuages. Rotors à vide balayant de l’air vicié et pâles pales déchirant la lumière des enfants. Ces oiseaux pondent-ils des œufs ?» En gros, la question intime que pose ce poète au chômage est celle-ci : avec un dossier Ansej, peut-on obtenir un hélicoptère pour faire du transport public ?

Categorie(s): point zéro

Auteur(s): Chawki Amari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..