Oran : Ali Haddad demande la réhabilitation des cadres sanctionnés

Elwatan; le Vendredi 2 Octobre 2015
1


D’abord dans le débat, lorsqu’un opérateur qui s’est présenté au nom du RND a, sans le citer nommément, considéré que le patron de Cevital a déjà eu les appuis nécessaires au sein du gouvernement pour développer ses entités dont la filiale sucre. C’était pour remettre en cause l’idée d’un quelconque blocage de la part de l’Etat. Ensuite lors d’un point de presse improvisé avec le président du FCE, qui s’est montré légaliste et attaché à la réglementation en citant la loi du littoral qui limite à au moins 300 m les constructions en bord de mer.

Pour lui, l’extension de l’usine construite sur les quais du port de Béjaïa devient de ce fait impossible. «Le FCE est une organisation apolitique, donc bienvenue à tous les investisseurs qui aiment leur pays», a déclaré Ali Haddad avant de prononcer son discours qui s’appuie, en grande partie, sur le plaidoyer intitulé «Pour l’émergence de l’économie algérienne» et publié à cette occasion : «Dans notre plaidoyer, nous avons recommandé une réforme profonde de l’administration aussi bien au niveau central que local.»

Pour lui, «le chantier de modernisation de l’administration doit être lancé rapidement pour que celle-ci devienne un interlocuteur qui accompagne et conseille les investisseurs, les entrepreneurs et tout porteur de projet». Dans son intervention, il a également salué la dépénalisation de l’acte de gestion.

«Je pense notamment aux dirigeants des banques publiques qui auront à financer les investissements avec plus de facilité tout en respectant évidemment les règles prudentielles», précise-t-il pour ensuite passer aux partenariats rares entre les secteurs publics et privés : «Les gestionnaires d’entreprises publiques pourraient envisager des partenariats avec le secteur privé sans que cela ne soit entaché de suspicion.» Le patron du FCE revendique de ce fait une réhabilitation solennelle des cadres injustement incarcérés, sanctionnés ou marginalisés pour le seul tort d’avoir pris des initiatives.  

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Djamel Benachour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..