Ouadhias (Tizi Ouzou) : Une famille sinistrée en quête de logement

Elwatan; le Samedi 3 Octobre 2015
1


De nombreuses familles à travers le territoire de la daïra vivent dans des conditions d’habitat précaire. Yahi Mohamed, un homme d’une soixantaine d’années, originaire des Ouadhias et père de 4 enfants, est un exemple qui illustre cette situation. Il explique : «Depuis l’effondrement de mon habitation en terre battue en 2003, j’ai fait des pieds et des mains pour bénéficier d’un logement social, en vain.

En fait, ma galère a commencé dès 1994, j’ai commencé par déposer des demandes au niveau de l’APC, de la daïra, la wilaya et même de la présidence de la République, rien n’est venu. Lors du séisme de 2003, mon habitation s’est complètement effondrée. Je me suis retrouvé à la rue.

Un brin d’espoir a commencé à naître puisque les services de l’urbanisme, après avoir constaté que ma maison est détruite, ont établi un constat qu’ils ont transmis à la daïra qui, à son tour, m’avait promis de trouver rapidement une solution. Sans vérification et sans enquête mon dossier a été égaré.

Depuis 2003, j’habite chez mes beaux- parents à Tizi Ghenif. A chaque distribution de logements, c’est une nouvelle déception. A présent, mes dossiers sont toujours rejetés, car les commissions jugent que je n’habite pas aux Ouadhias. Dois-je vivre dans la rue pour bénéficier d’un logement ?»

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Hocine Ait Iddir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..