Paludisme à Ghardaïa : Un Subsaharien probable transmetteur de la maladie

Elwatan; le Mardi 19 Novembre 2013
1


Rappelons qu’après la cascade de cas de paludisme recensés dans la commune d’El Atteuf, neuf en tout, dont un citoyen de 60 ans tardivement hospitalisé en est décédé , toute une batterie de mesures a été prises par les autorités sanitaires de la wilaya de Ghardaïa . Entre autres, une large campagne de dépistage qui a touchée plus de 2000 personnes dont quelques 150 Subsahariens résidants à proximité des lieux où ont été détectés ainsi qu’une large  prospection entomologique consistant en la recherche de larves de moustiques anophèles femelles, vecteurs de cette maladie.

Ces mesures qui ont plus ou moins apaisées l’inquiétude des citoyens ont,  selon Abdelbaki Bouhafs, Directeur de la santé de la wilaya de Ghardaïa, contacté par nos soins, « permis de déceler l’individu, synonyme de réservoir,  ayant transporté sur son corps l’anophèle qui s’est reproduit dans les gites d’eau pure stagnantes qui pullulent dans la région d’El Atteuf  ». ajoutant»A toutes fins utiles et au risque de nous répéter, la maladie du paludisme n’est pas contagieuse d’être humain à être humain mais par piqure de moustique, l’anophèle femelle».

Par ailleurs, un gamin de 12 ans, résidant dans la même commune et dont les symptômes de paludisme ont été décelés par les médecins a été hospitalisé lundi soir. Son cas, selon les médecins, ne présent aucune inquiétude. Il a été hospitalisé à l’hôpital du Dr Tirichine de Sidi Abbaz, où il est suivi médicalement avec un traitement à la quinine.  

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): K. Nazim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..