Pétrole : Le brent poursuit sa chute

Elwatan; le Mardi 14 Octobre 2014
1


A Londres, le baril de brent de mer du Nord pour livraison en novembre valait 88,37 dollars en milieu de journée, en baisse de 1,84 dollar par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,15 dollar, à 84,67 dollars. Il avait atteint vendredi 83,59 dollars, son niveau le plus faible depuis le 3 juillet 2012. «Les prix du pétrole restent sur la défensive en ce début de semaine», notaient les analystes de Commerzbank. En effet, malgré l’abondance de l’offre, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui pompe un tiers du brut mondial, «n’envoie toujours aucun signe d’une volonté d’agir pour amarrer les prix» qui ne cessent de dégringoler ces derniers mois, note-t-on chez Commerzbank.

«Au contraire, l’Irak est désormais le troisième membre important de l’OPEP à diminuer significativement ses prix par rapport aux prix de référence internationaux», emboîtant ainsi le pas au Koweït et à l’Arabie saoudite, ces pays semblant «plus préoccupés par la défense leurs parts de marché que par une nécessité de stabiliser les prix», expliquent les experts de Commerzbank. «Ce qu’il nous faut vraiment savoir, désormais, c’est si l’Arabie saoudite et ses alliés au sein de l’OPEP sont finalement arrivés à la conclusion que cela ne vaut pas le coup de lutter contre la chute des prix face à un si large excédent d’offre», indique un analyste chez PVM, alors que les investisseurs restent attentifs à tous les commentaires et spéculations avant la prochaine réunion de l’Organisation pétrolière, le 27 novembre à Vienne.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Rédaction économie

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..