Pirates! : Offrez-vous du cinéma HD

Elwatan; le Vendredi 21 Decembre 2012
72988


Une solution radicale : rendez-vous aux salles Cosmos, Bêta et Alpha de l’OREF, jusqu’au 5 janvier, pour voir des films récents qui feront le bonheur de toute la famille. Cet événement est organisé par l’entreprise événementielle exclusive sous la bannière Cinéfolie. «Nous voudrions que cet événement soit pérenne et que nous puissions le reproduire chaque année à la même date. Plusieurs entreprises souhaitent soutenir ce projet», déclare Patrick Jallud, directeur général adjoint. «Notre entreprise de droits algériens a ramenés le film Les voyages de Gulliver, de Rob Letterman. Devant le succès qu’a connu cette projection, nous avons décidé de poursuivre avec d’autres films d’animation en haute qualité.»

Lors de cette fête de l’animation et du divertissement, vous pourrez aller voir, en famille ou entre amis, les films Rio, Les voyages de Gulliver, La planète de singes, Zookeeper, The green hornet et Jack and Jill. «Nos cibles sont les enfants et les familles. Nous voudrions les divertir avec des comédies de qualité», précise M. Jallud. Des films colorés, des personnages hilarants, un son parfait et de l’humour, voilà les ingrédients qui vous inciteront à aller découvrir le monde merveilleux de l’animation. Le public ne demande pas moins, des films de qualité à des prix raisonnables (150 DA le billet). Halima est maman de trois enfants : «Cette semaine, c’est les vacances. D’habitude, je les emmène voir des spectacles de clown ou de magie, j’évite un peu les salles de cinéma, à cause de l’ambiance, du mauvais son surtout.

En novembre, nous avons été regarder Les voyages de Gulliver. Mes enfants et moi-même avons aimé ce moment de fous rires partagé», dit-elle. Et de poursuivre : «ça nous évite de subir les problèmes techniques des autres salles, et c’est tellement plus agréable de voir un film clair.» En Algérie, on a pris l’habitude de pirater tous les films récents qui sortent dans les salles de cinéma à l’étranger. Cette pratique est systématique et ne garantit pas la qualité que peut offrir un grand écran. «Pour éviter le piratage, il faut ramener du public dans les salles de cinéma, et pour cela, il est impératif de projeter des films à la hauteur des attentes des Algériens. Le cinéma n’est pas de regarder un film sur son ordinateur, mais d’aller dans une salle et partager toutes les émotions du véritable cinéma», conclut M. Jallud.
 

Categorie(s): culture

Auteur(s): Faten Hayed

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..