Pr Mehdioui : «Crans-Montana est un choix judicieux et raisonnable»

Elwatan; le Jeudi 20 Mai 2010
1

Le stage de l'équipe nationale à Crans-Montana ne cesse d'alimenter les débats depuis que le coach, Rabah Saâdane, avait annoncé son renoncement au centre de préparation italien Coverciano, situé à 400 m d'altitude, au profit de celui de Crans-Montana en Suisse, se trouvant à moyenne altitude 1500 m, et au niveau duquel est regroupée actuellement l'équipe nationale.
Saâdane avait justifié son choix alors, par la prise en considération des avis des spécialistes en la matière, qui ont plutôt penché pour une préparation en moyenne altitude. Il se trouve que l'un de ces spécialistes défendant cette option est le Pr Mehdioui, médecin-chef du laboratoire de physiologie au CHU Ibn Badis de Constantine, avec qui nous avons pris attache afin d'en savoir plus sur les raisons de ce choix et le rôle de l'altitude dans la préparation des joueurs. Pour le Pr Mehdioui : «Le problème qui se posait au départ était le fait que notre équipe nationale devait aborder un stage précompétitif, sachant que les trois rencontres prévues lors de la compétition devront se dérouler à différentes altitudes, deux matches à 1200 m et 1500 m et un autre à 0 m.

Ce n'est donc pas une situation commune, mais bien particulière.» Et d’ajouter : «Ce genre de préparation permet de voir l'effet de l'altitude sur le ressenti de l'organisme par rapport à l'hypoxie d'altitude, et donc la meilleure préparation doit se faire dans des conditions réelles et similaires aux rencontres qui seront disputées au mondial, car cela permet au staff de connaître, avant la compétition, le niveau d'adaptation de chaque joueur. C'est pourquoi le coach Saâdane parle d'une préparation individualisée et non d'une préparation de groupe, car les joueurs ont eu des volumes de travail différents durant la saison et donc un retentissement différent aussi sur l'organisme.» Le Pr Mehdioui s'est dit aussi étonné de la polémique née autour du choix du centre de Crans-Montana, un choix auquel il adhère complètement le qualifiant de «choix judicieux et raisonné». D’ailleurs, la majorité des équipes qualifiées ont opté pour le même type de préparation.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Lamine Benzaoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..