Pr Salah Saoud : « ça ne m’intéresse pas que la France demande des excuses »

Elwatan; le Lundi 24 Decembre 2012
1


« La reconnaissance des crimes ne m’apporte ni pain, ni usine. Elle a juste une dimension culturelle et émotionnelle », a précisé Pr Saoud qui intervenait sur le thème «la politique française au Maghreb ». Laquelle conférence est organisée dans le sillage du forum « géostratégique » d’El Moujahid.

 « À mon avis, la France ne reconnaîtra jamais ses crimes en Algérie parce que cela va affecter tous ses fondements vis-à-vis des partenaires étrangers », estime-t-il.

Et de préciser que ce qui est réalisé entre les deux pays en matière de partenariat et notamment suite à la visite du président français est  «  minime par rapport aux relations entre les deux pays et u niveau des échanges économique, humaine, politiques et culturelles. Ainsi, ce que la France entreprend en Algérie reste bien en deçà de ce qu’elle fait chez les pays voisins ».  

Combattre le terrorisme suscite le développement

Par ailleurs, le politologue a indiqué que le France, en perpétuelle quête de ses intérêts, «peut parfaitement faire bouger les frontières de l’Algérie et nous créer des ennuis avec nos voisins ».  Pr Saoud soupçonne d’ailleurs de futurs ennuis de l’Algérie avec la Libye.

«Si  la France veut réellement combattre le terrorisme il s’agit non de recourir à l’action militaire mais favoriser le développement au profit des citoyens », dit il en abordant la situation  dans le Sahel. Il soutient ainsi la position de l’Algérie qui favorise le passage par la réédification de la plateforme économique.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Mina Adel

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..