Près de 9000 fusils de chasse non encore restitués à Bouira

Elwatan; le Samedi 15 Mai 2010
1

L'affaire des fusils de chasse confisqués par l'Etat en 1993, suite à la montée du terrorisme, peine à connaître son épilogue.
Dix-sept ans après, les armes ne sont pas restituées et les propriétaires, eux, ne savent plus à quel saint se vouer. Toutefois, ces derniers semblent déterminés à multiplier les actions de protestation pour récupérer leurs fusils de chasse.
A Bouira, une région qui a vécu de longues années de terrorisme, il y a près de 9500 fusils de chasse confisqués. Selon des informations, quelque 200 fusils ont été restitués dans certaines communes de la wilaya.
Les années passent et les propriétaires, dont la plupart sont des paysans, se sentent lésés dans leur droit. De plus, ils ont du mal à trouver un interlocuteur capable de répondre à leurs doléances. A partir de 2003, le silence qui entourait ce dossier a commencé à se briser. Les propriétaires ont décidé, pour la première fois, de prendre leur courage à deux mains. Durant ces cinq dernières années, des milliers de personnes n'ont cessé de sortir dans la rue pour réclamer leur bien et se faire entendre par les pouvoirs publics.

En plus des rassemblements organisés à Bouira, les propriétaires des fusils de chasse ont écrit des dizaines de lettres aux hautes autorités du pays.
Ils ont frappé à toutes les portes, mais aucune suite n'a été donnée aux différentes requêtes.
C'est la sourde oreille à leurs doléances. «Nous avons saisi le ministre de l'Intérieur. Nous nous sommes même déplacés à huit reprises au ministère, sans jamais être reçus. Son chef de cabinet nous a dit que cela ne le concernait pas et qu'une commission spécialisée devrait statuer sur notre cas. Cependant, le ministre de l'Intérieur a mis le dossier en instance. Nous avons réagi en saisissant la présidence de la République et nous avons été reçus par un responsable. Depuis, nous n'avons eu aucune réponse», a déclaré Brahim Recham, président de l'association Essalam pour la récupération des fusils de chasse.

Pour mieux s'organiser, les propriétaires des fusils de chasse confisqués au niveau de la wilaya de Bouira ont créé, depuis près de deux mois, l'association Essalam pour la récupération de leurs biens. L'agrément n'est pas encore délivré.
Une autre organisation a vu le jour dans la wilaya de Bouira ; il s'agit de la coordination nationale pour la restitution des fusils de chasse rassemblant des représentants de tout le territoire national.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ali Cherarak

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..