Projets du tramway et du transrhummel : Lancement des rames au mois de juin

Elwatan; le Mardi 18 Mai 2010
49394

Comme ce fut le cas pour le projet du tramway, un ensemble de bâtisses sera démoli dans les prochains mois pour permettre de réaliser un nouvel aménagement prévu pour le projet du Transrhummel.
Le wali de Constantine qui a annoncé cette mesure en marge d'une visite d'inspection effectuée, hier, dans la ville du Vieux Rocher, a noté qu'il s'agit de quatre villas et du siège de la direction régionale du cadastre, située en contrebas du boulevard Che Guevara, non loin du palais de la culture Malek Haddad. «Ces constructions seront rasées au même titre qu'une partie du centre de transit de la 5ème région militaire sis sur l'avenue Aouati Mostefa, ainsi que le parking de la banque CPA de la place des Nations unies pour pouvoir réaliser les aménagements nécessaires», a noté Abdelmalek Boudiaf, wali de Constantine. Ce dernier ne manquera pas de rappeler que le lancement des travaux de réalisation du huitième pont dans la ville ne saurait tarder, ceci dans l'attente du feu vert de la commission nationale des marchés. S'agissant des dédommagements des habitants des villas et des gérants des locaux commerciaux, le wali a confirmé que toutes les procédures seront engagées conformément à la législation pour indemniser les concernés. Sur un autre registre, l'on saura que les travaux de génie civil pour la réalisation des premiers kilomètres de la plateforme et la pose des premières rames du tramway seront entamés début juin à partir du chantier installé au niveau de l'université Mentouri, selon Abdelmalek Jouini, directeur des transports. «Les voitures fabriquées en Espagne seront acheminées vers Constantine suivant le planning établi avant le lancement du projet», a affirmé le même responsable. Le lancement effectif des travaux, lesquels connaissent un retard, de l'aveu même des responsables de l'entreprise Alstom-Pizarroti, a été parmi les points sur lesquels le wali a beaucoup insisté, tout en exigeant des Italiens de fournir des efforts supplémentaires pour concrétiser un projet tant attendu par les Constantinois.

80 milliards de dinars pour réhabiliter la ville

Le projet de réhabilitation de la ville, qui revient souvent dans les discours du wali, a été, encore une fois, le sujet de prédilection. A ce titre, l'on apprend qu'une enveloppe de 80 milliards de dinars a été allouée par l'Etat pour divers projets touchant la modernisation de la médina. L'on retiendra qu'une bonne partie de ce budget sera consacrée à la réhabilitation des maisons de la vieille ville, ainsi qu’ à la remise en valeur de 3 200 bâtisses de l'époque coloniale, ceci en plus de projets prévus sur le site de Bardo où l'on prévoit la réalisation d'un hôtel haut standing, une salle d'opéra et un palais des congrès, en sus de la nouvelle résidence d'Etat dont le site a été choisi au niveau du terrain Tennoudji, au quartier Emir Abdelkader.

Categorie(s): constantine

Auteur(s): S. Arslan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..