Propriété intellectuelle : L’expérience américaine en exemple

Elwatan; le Jeudi 8 Octobre 2015
1


L’expert, qui s’exprimait avant-hier lors d’une conférence organisée par l’ambassade des Etats-Unis à Alger, a également estimé que «les Etats-Unis et l’Algérie gagneraient à collaborer ensemble, notamment sur le plan juridique, pour lutter contre la contrefaçon et les infractions contre la propriété intellectuelle afin d’aider à l’impulsion des investissements».

L’avocat américain, qui séjourne depuis quelques jours en Algérie, a pris part à un séminaire consacré à la propriété intellectuelle les 4 et 5 octobre, en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, de l’ambassadrice des Etats-Unis, Mme Joan Polaschik, et du directeur général de l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), Sami Bencheikh El Hocine.

Un séminaire qui a permis de passer notamment en revue l’expérience américaine dans le domaine de la lutte contre toutes les formes d’atteinte aux droits de propriété intellectuelle et aux droits des grandes entreprises à protéger leurs marques. «Une expérience qui est en permanence renforcée au vu des nouvelles et innombrables formes d’infraction à la loi permises par internet», explique l’avocat.

L’expérience américaine est basée particulièrement sur un arsenal juridique pointu, des mesures coercitives, un contrôle rigoureux, mais aussi sur un important volet de sensibilisation du grand public. La violation du droit à la propriété intellectuelle est en effet considérée comme «un crime tout autant que la consommation de drogue», pour reprendre les propos de Kevin W. Goertng.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Zhor Hadjam

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..