Quatre tomes pour Cette France-là

Elwatan; le Lundi 2 Mars 2009
1

Peut-on faire une analyse sereine des questions liées à l'immigration en France, qui font l'objet de tant de discours et de contre-discours ces dernières années. Une tentative éditoriale originale tente cette aventure du sens.
Cette semaine, le 6 mars pour être précis, les éditions La Découverte publient Cette France-là, un ouvrage didactique sur un pays où les questions d'immigration prennent un tour caractériel. Pour l'éditeur parisien, Cette France-là, c'est la France qui «prend forme depuis le 6 mai 2007. Dès la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy s'est engagé à faire de la politique d'immigration et d'identité nationale une clé de voûte de son mandat. Il importe de prendre cet engagement au sérieux, et de se donner les moyens d'en appréhender la réalité en effet, la mission confiée au ministère de l'Immigration rompt-elle véritablement avec l'action des gouvernements antérieurs ? Et si la rupture annoncée est avérée, de quelle nature est-elle ?».

Ainsi, ce qui est annoncé comme un «ouvrage collectif de contre-expertise» comptera à terme quatre volumes. Le premier Récits 1 rapporte «80 histoires de personnes ayant fait l'objet d'une mesure d'éloignement leur parcours jusqu'à l'expulsion, ou parfois la régularisation, à moins que l'incertitude de leur sort ne se prolonge encore». Les deuxième et troisième parties de Cette France-là sont consacrées aux concepteurs et aux acteurs de cette politique, du plus haut ministériel jusqu'aux subalternes dans les préfectures, en passant par la justice. Enfin, les «interrogations» de la quatrième partie soumettent à la question la nouvelle politique française d'immigration. Il s'agit d'évaluer sa cohérence, par rapport aux logiques dont elle se réclame et aux ambitions dont elle est investie. Pour La Découverte, la vocation de Cette France-là est double : «Pour l'avenir, contribuer à constituer le dossier des historiens qui ne manqueront pas d'étudier l'impact de la présidence de Nicolas Sarkozy sur l'état de la démocratie en France ; pour le présent, inviter élus et électeurs à se demander si la politique menée par les premiers au nom des seconds mérite d'être soutenue, au risque d'en assumer la responsabilité historique.» Voilà bien qui mérite le détour.

Categorie(s): france-actu

Auteur(s): Walid Mebarek

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..