Rachid Bouaroudj. Armateur : «L’espoir d’une amélioration graduelle de notre quota»

Elwatan; le Samedi 22 Decembre 2012
1


- En votre qualité d’armateur, propriétaire de thoniers, quelles sont vos impressions à l’annonce du supplément de 100 tonnes accordé par l’ICCAT à l’Algérie pour 2013 ?
 

L’annonce des 100 t supplémentaires allouées à l’Algérie, bien qu’insuffisantes  eu égard au préjudice subi, a été bien accueillie car elle porte l’espoir d’une amélioration graduelle de notre quota. Je tiens à souligner que c’est le résultat d’un âpre combat mené par l’équipe du MPRH conduite pas le Directeur des pêches maritimes et océaniques (DPMO).

 

- Vos bateaux ont été acquis et rapatriés en 2009, pourquoi n’avez-vous encore jamais pêché ?
 

La raison, il ne faut pas la chercher très loin. C’est la malveillance de certaines parties lesquelles heureusement ne pourront plus sévir. Ce sont par ailleurs ces mêmes parties qui ont sabordé la réunion de Paris. Elles ont porté de fausses accusations sur l’état de nos navires et avaient compliqué la situation en l’introduisant en justice. De là, c’est un véritable calvaire qui avait commencé pour nous.

 

- Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées durant la dernière campagne ?
 

L’immobilisation forcée de nos navires ne nous a pas permis de respecter certains engagements contractuels avec nos partenaires. Il a fallu préparer les navires et les remettre à niveau pour effacer les stigmates d’une immobilisation prolongée. Nous n’avons pas pu nous présenter sur la zone de pêche à temps. Les bancs de thons s’étaient déplacés vers les profondeurs où notre senne n’a pu les atteindre.

 

- Vous avez eu de très sérieux ennuis avec l’administration qui a paralysé vos navires et vos activités. Qu’en est-il aujourd’hui ?
 

Les actions en justice actionnées contre nous courent toujours. Par contre, les changements intervenus à la tête du MPRH nous apportent un peu de baume au cœur après une période marquée par la malveillance et les injustices.
Nous nous félicitons de l’arrivée d’une nouvelle équipe décidée à d’améliorer le fonctionnement du secteur des pêches.  Nous avons délégué une équipe pour assister et soutenir le travail de la délégation du MPRH à Agadir et nous avons pu apprécier par nous même la qualité du travail et le patriotisme de membres de la délégation de M. Neghli, le DPMO.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Slim Sadki

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..