Rebrab : « ces gens-là n’ont pas besoin d’un mandat pour m’arrêter »

Elwatan; le Mercredi 7 Octobre 2015
98424


« Ces gens là n’ont pas besoin d’un mandat pour m’arrêter. J’ai eu des informations de source sûre qui ils vont m’arrêter dès que je rentre en Algérie pour me faire taire », a affirmé Issaad Rebrab, ce matin, dans une déclaration à Elwatan.com à partir du Brésil.

Ainsi, le patron de Cevital risque de subir le même sort que le général Benhadid, arrêté, la semaine dernière, alors qu'aucune plainte n’a été déposée contre lui, selon ses avocats.

Les travailleurs de Cevital à Béjaia se mobilisent

Issad Rebrab est engagé dans un bras de fer avec le gouvernement algérien qui, selon lui, « bloque » ses projets d’investissement. Le ministre de l’industrie, Abdesselam Bouchouareb  a riposté en accusant Rebrab de surfacturation d’équipements importés de la France.

Par ailleurs, nous apprenons que les 3600 travailleurs de Cevital à Bejaia préparent une marche de soutien à leur Pdg. Les organisateurs comptent mobiliser quelque 30 000 personnes dans cette marche qui verra la participation des étudiants et de la société civile. La date de la marche sera fixée ce soir, à l’issue de l’assemblée générale des travailleurs, selon des sources locales.    
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Djouadi Farouk

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..