Relizane : «Lalla», les difficultés d’une société autrement vue

Elwatan; le Dimanche 16 Mai 2010
49354

Peu enclin voire peu habitué à l’art théâtral, le public Relizanais ne s’en prend qu’à lui-même en ratant l’opportunité du passage de la formation professionnelle du théâtre de Mascara, venue présenter dans l’enceinte de la salle des fêtes de la ville sa pièce «Lalla», une pièce extraite et adaptée par le dramaturge Bouziane Benachour à partir de l’ouvrage «Les bonnes» du Français Jean Genet.
Les quelques dizaines de présents dans la salle ont pu découvrir, dans un décor dépourvu reflétant le thème misérable de la pièce, l’illustration artistique des Meriam, Warda et Rahil, actrices ayant démontré leur dévouement et leur détermination pour plonger le public, aussi peu nombreux soit-il, dans l’atmosphère engendrant la vie des deux bonnes avec leur Lalla. En effet, le thème mis en scène par Khaled Belhadj, relatant la difficulté d’une société ayant perdu l’harmonie entre ses vecteurs constitutifs, n’a pas laissé les spectateurs indifférents puisqu’ils ont, par des applaudissements, répondu aux productions et aux gestes des trois personnages. Dommage, les Relizanais, peu informés ou ayant volontairement fait l’impasse, ont raté une belle opportunité de voyager gratuitement dans les méandres d’une société qui, rongée par ses disparités et ses malaises, s’autodétruit. Cependant, il est impératif de saluer la jeune troupe de Mascara qui a montré de grandes dispositions en dépit de son jeune âge.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): Issac B

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..