Rencontres internationales du conte et du récit : Deux jeunes Tunisiens conquièrent le public

Elwatan; le Dimanche 23 Decembre 2012
1


Les conteurs qui se sont produits ce jeudi sur les planches du TRC, ont, encore une fois, réussi à tenir en haleine un public toujours aussi nombreux et aussi friand de belles histoires. Le talent était au rendez-vous avec notamment deux jeunes venus de Tunisie, Ichrak Matar (16 ans) et Mohamed-Sadek Trabelsi (18 ans). L’un et l’autre étaient époustouflants de savoir-faire et de vocation indéniablement théâtrale, augurant d’une belle relève artistique.

Les deux adolescents ont joué à la perfection une saynète en duo, mettant en avant la tyrannie d’un roi de jadis, mais qui, en réalité, fait allusion à un dictateur que la révolution du Jasmin a éjecté du pouvoir. Le jeune Sadek a imité, -dans une autre histoire-, avec un humour décapant le Président tunisien destitué, et son épouse tant honni par le peuple. «Je porte le même nom que la femme de l’ex-Président, mais attention, je ne suis pas son parent, il faut le dire», plaisante le jeune Mohamed-Sadek. D’autre part, Martine Caillat a captivé l’assistance avec deux contes, dont les ritournelles ont été répétées à satiété par le public. Elle a été relayée par la douce Claire Granjon.

L’association Ken ya ma ken a invité aussi d’autres conteurs professionnels comme Christine Adjahi et Anne Kovalevsky, qui n’ont pas été moins talentueuses que les autres. Bravo à l’association qui se prépare déjà au festival du conte d’avril prochain, comme annoncé par son président Fayçal Ahmed-Raïs. Nous y reviendrons.                                           

 

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Farida Hamadou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..