Ruée sur la pomme de terre

Elwatan; le Jeudi 31 Mars 2011
1


Comme le veut la tradition, ce sont les fellahs de Kraïmia qui sont les premiers à récolter ce précieux tubercule. Situés sur les hauteurs de Stidia et bénéficiant d’un micro climat très favorable, les champs de patates qui s’étalent entre Aïn Nouissy et Hassi Mamèche, sont les plus précoces du pays. À l’abri dans les bas-fonds, et bénéficiant d’une bonne exposition au soleil, la plante parvient à maturité en moins de 100 jours. Malgré une faible attaque du mildiou, les tubercules ont atteint un stade respectable, ce qui autorise leur récolte, avec toutefois des rendements respectables se situant au dessus de 200 Q/ha. Plus que le rendement, ce sont les prix qui incitent ces fellahs à récolter avant les autres régions du pays. Actuellement, les prix sur champ se situent entre 34 et 38 DA. Depuis une semaine, ce sont des dizaines de camions en provenance du centre et de l’est du pays qui viennent prendre livraison de la précieuse marchandise. C’est pourquoi, au niveau local, il est impossible de trouver cette pomme de terre précoce sur les étalages. Il faudra attendre les récoltes de Mesra, Touahria et Hassi Mamèche pour goûter enfin à cette pomme de terre nouvelle.                                
 

Categorie(s): mostaganem

Auteur(s): Ali Tlemçani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..