Secteur du tourisme à Tizi Ouzou : 15 infrastructures hôtelières en projet

Elwatan; le Mercredi 4 Mars 2009
30172

Au cours du dernier conseil de wilaya consacré à la préparation de la saison estivale de cette année, la direction du tourisme de la wilaya de Tizi Ouzou a annoncé, dans le cadre des investissements privés dans le secteur du tourisme que le ministère de tutelle a agréé 15 projets, avec un coût de réalisation qui s’élève à près de 1,5 milliard de dinars.

Ce programme consiste en la construction de 15 infrastructures hôtelières. 8 projets seulement sur 15 ont été entamés. Au terme des travaux, la capacité du parc hôtelier sera majorée à 60 infrastructures qui engendreront 1114 lits supplémentaires. Les 8 établissements entamés sont à vocation urbaine et suburbaine avec un apport de 362 lits. Cependant, ils ne seront opérationnels qu’à la fin de l’exercice 2009, précise le directeur du tourisme. En outre, leur mise en service créera pas moins de 240 postes d’emploi. Néanmoins, cet ensemble d’infrastructures dont 5 hôtels, 1 motel, 1 hôtel meublé de tourisme et des bungalows, sont de capacité moyenne et faible, étant en dessous des 300 lits. Par ailleurs, dans le souci de promouvoir le tourisme climatique et prendre en charge les espaces montagneux, la direction du tourisme de la wilaya de Tizi Ouzou avait proposé la création de 4 zones d’expansion et sites touristiques (ZEST) au niveau des communes de Boghni, Yakouren et Iferhounène.
Par ailleurs, Tizi Ouzou dispose de 8 zones qui totalisent 1973 ha. Elles s’étendent sur les 80 km de côte.

La superficie aménageable est évaluée à 166, 34 ha soit 8 % de la superficie totale, selon une étude initiale menée par la direction du tourisme. Les plus importantes zones, parmi les huit qui sont classées, de par la superficie exploitable sont celles de Sidi Khelifa, sise à Azeffoun et Aït Chaffaâ (49 ha), Blerouna à Azeffoun (40 ha) et la ZEST Ferraoun à Tigzirt et Iflissen (20 ha). Etant un créneau prometteur, eu égard aux opportunités d’investissement et aux potentialités existantes, des opérateurs privés sont également intéressés. En effet, 4 dossiers sont actuellement sur le bureau des services centraux du ministère du Tourisme, en attente d’un visa pour investir à l’intérieur des sites touristiques, alors que 11 autres demandes ont été enregistrées au niveau du CALPI.
Outre les investissements privés, les pouvoirs publics ont lancé plusieurs opérations d’aménagement des plages. Les premiers travaux réalisés ont permis l’augmentation de la fréquentation journalière des plages de 60%, lors de la dernière saison estivale. Un programme complémentaire est tracé afin de réaménager les 7 plages autorisées à la baignade dans la wilaya ainsi que l’amélioration urbaine des localités balnéaires pour consolider les opérations précédentes. Selon le document de la direction du tourisme, l’ensemble des lots (14 lots) ont été confiés à des entreprises.

Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Nordine Douici

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..