Seddouk : 1620 enfants victimes d’accidents domestiques

Elwatan; le Mercredi 8 Fevrier 2012
1


A l’EPSP de Seddouk, sur 16 659 enfants de moins de 15 ans (dont 577 n’ont pas atteint les 5 ans) consultés durant l’année 2011, on enregistre 1620 cas dus à des accidents survenus à domicile. Les chutes représentent plus de 36% de ces accidents domestiques.
La répartition des cas par catégories montre que toutes les tranches d’âge sont touchées approximativement de la même manière. Cependant, avec 1054 victimes enregistrées, les garçons représentent 65% du total. Les chutes représentent 36% de ces cas pour les enfants âgés de moins de 5 ans et 37% concernant les enfants de moins de 15 ans. Pour les brûlures cutanées, 147 brûlés ont été recensés durant la même année, soit 9% du total des accidents enregistrés durant la même période.

Sur le plan national, les statistiques des années 2007 et 2008 révèlent une nette augmentation du nombre d’accidents survenus à l’intérieur et aux alentours des habitations. Selon les données du ministère de la Santé, 154 640 accidents ont été enregistrés durant l’année 2008, au niveau des structures de santé du pays, soit cinq fois plus qu’en 2007 où l’on avait recensé 29 942 accidents.
Une étude a été réalisée en 1988 sur un échantillon représentatif par le docteur Atek, de l’Institut national de santé publique (INSP), qui a participé à l’élaboration par le ministère de tutelle, en 2000, d’un guide sur les accidents domestiques chez l’enfant. Cette étude a montré une prédominance des chutes accidentelles et que 71% des accidents engendrent un handicap et 0,7% provoquent le décès. A titre d’exemple, le service des brûlés de l’hôpital de Douéra a recensé, pour l’année 1998, selon le même document, 10 000 brûlés dont 600 graves qui ont nécessité une hospitalisation.

Signalons que le prix d’un pansement pour brûlure est de 1000 DA et celui d’une journée d’hospitalisation est de 3000 DA.
D’aucuns estiment que le programme de prévention des accidents domestiques de l’enfant devrait, à cet effet, faire l’objet d’une attention particulière. Trois grands axes constituent la stratégie de prévention du ministère de la Santé, selon les experts rédacteurs d’un guide pratique élaboré sur ce sujet par la direction de la prévention du même département. L’éducation sanitaire de la famille et le développement de l’hygiène en milieu domestique peuvent réduire l’incidence. Les experts recommandent aussi l’intégration des règles et normes de sécurité à tous les produits de consommation, tels que l’étiquetage des produits et leur conditionnement dans un emballage adéquat.
 

Categorie(s): bejaia

Auteur(s): Irbah Rabah

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..