Selon Karim Djoudi : l’inflation sera inférieure à celle de 2009

Elwatan; le Jeudi 31 Mars 2011
1


«L’inflation sera inférieure à celle de 2009, alors que le risque de poussée inflationniste projetée sur 2011 engendrée, entre autres, par le versement des rappels sur 2009 et 2010 des régimes indemnitaires des fonctionnaires nécessite qu’une partie des montants ne soit pas portée en demande interne et cela grâce à un maintien en épargne», a expliqué M. Djoudi à des journalistes en marge de la Conférence africaine des ministres de l’Industrie (CAMI), qui se déroule à Alger. En 2009, l’Algérie a connu une inflation de 5,7% avant de redescendre en 2010 à 3,9%. Le ministre a, en outre, indiqué s’attendre à une croissance économique appréciable pour 2011, tirée notamment par la demande publique et privée. «L’important est de maintenir cette croissance dans le temps et de faire en sorte qu’elle soit de moins en moins tirée par la dépense publique», a-t-il souligné. Interrogé sur les effets de l’introduction prochaine du billet de banque de 2000 DA sur la masse monétaire et le pouvoir d’achat, le ministre a tenu à préciser que cette mesure tend à «simplifier et faciliter les transactions monétaires entre les différents agents et opérateurs économiques».


Il est à noter que le rythme d’inflation annuel en février 2011 a atteint 3,7%, enregistrant une stabilité par rapport à janvier où le taux s’est affiché à 3,8%, selon l’Office national des statistiques cité par l’APS.
En février dernier, l’indice des prix à la consommation a connu une hausse de 0,5%, soit une variation proche de celle relevée le même mois de l’année dernière (+0,6%), relève l’ONS. Cette évolution mensuelle, qui intervient après une relative stagnation (+0,1%) observée en janvier dernier, traduit les fluctuations des prix des différentes catégories de produits. En février 2011 et par rapport à la même période 2010, l’évolution des prix à la consommation se situe à 3,5%. Toutes les catégories de produits ont enregistré des hausses, soit 2,7% pour les biens alimentaires, dont 2,77% pour les produits agricoles frais, et 2,7% pour les produits alimentaires industriels. Les biens manufacturés ont connu une hausse de 4,7% en février 2011 par rapport à la même période de référence de 2010, ainsi que les services avec près de 3%, précise l’organisme des statistiques. Les prix à la consommation ont augmenté de 2,7% en 2010, situant le taux d’inflation à 3,9%. Ce taux, situé en deçà de celui relevé en 2009 (5,7%) et légèrement supérieur à celui prévu par la loi de finances 2010 (3,5%).

Categorie(s): economie

Auteur(s): Rédaction économie

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..