Semaoun : la route de laâzib Ourezki-Iguer Ali impraticable

Elwatan; le Mardi 19 Novembre 2013
1


En effet, les usagers subissent des désagréments au fil des quatre saisons du fait des nids-de-poule qui caractérisent la chaussée délabrée, et ce jusqu’à l’entrée de Tidjaâfert, un village voisin situé à quelques encablures du pont de Tighli.
Aussi, une partie importante de cet axe routier est restée à l’état de piste agricole, à partir notamment du pont précité jusqu’au seuil du village
Iguer Ali. Les automobilistes sont unanimes sur «l’urgence de l’aménagement de cet unique accès pour apaiser un tant soit peu les souffrances auxquelles ils sont exposés chaque jour que Dieu fait».

Categorie(s): bejaia

Auteur(s): A. K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..