Sonatrach : Validation du nouveau régime indemnitaire

Elwatan; le Mercredi 30 Mars 2011
57003


Pour la direction générale de Sonatrach, la majorité des travailleurs dans le Sud ont fait confiance à la direction après la tenue des assemblées générales, en présence du PDG de  Sonatrach, et attendent comme prévu que le conseil d’administration se réunisse pour entériner les décisions qui répondent aux revendications légitimes.
Les primes concernées par les décisions sont l’indemnité de travail posté, l’indemnité de zone et l’indemnité de nuisance.
L’augmentation touchera tous les travailleurs de Sonatrach au Sud, ce qui représente quelque 25 000 travailleurs, soit la moitié du personnel de la compagnie. L’augmentation va concerner également quelques travailleurs du Nord qui perçoivent la prime de nuisance (ou prime de salissure).


La prime de la femme au foyer (conjoint du travailleur) sera augmentée et passera de 500 à 1500 DA, selon la même source.
Les revendications des travailleurs du Sud sont objectives, selon la direction générale, et le premier responsable de Sonatrach s’est engagé devant les travailleurs lors des deux assemblées générales qu’il a tenues avec eux à Hassi R’mel et à Hassi Messaoud à répercuter leurs revendications légitimes devant le conseil d’administration, la structure habilitée à prendre des décisions concernant les salaires. Questionné sur les revendications exposées par les travailleurs du Sud de la compagnie nationale des hydrocarbures, lors de la cérémonie d’ouverture des plis pour le troisième avis d’appel à la concurrence pour les blocs d’exploration. Le PDG de Sonatrach, Nordine Cherouati, avait confirmé que la direction générale allait soumettre des propositions au conseil d’administration pour répondre aux revendications des collectifs du Sud et que d’ici à la fin du mois de mars, le conseil devrait statuer pour trouver un accord qui puisse satisfaire les revendications légitimes des travailleurs.


Le premier responsable de Sonatrach s’était déplacé à Hassi R’mel et à Hassi Messaoud, où il a assisté à des assemblées générales avec les travailleurs au cours desquelles il a débattu avec eux de leurs revendications. De ces débats, il ressortait que plusieurs revendications des collectifs du Sud avaient  déjà reçu un accord de principe, selon M. Cherouati. A l’issue du conseil d’administration, un accord devrait être signé pour officialiser les décisions.
Il faut rappeler qu’un mouvement de boycott de la cantine de l’entreprise a été lancé par des travailleurs à Hassi R’mel au début du mois de mars pour exiger que la direction générale accède à leurs revendications. Les revendications concernaient essentiellement le régime indemnitaire des travailleurs du Sud dont les salaires commençaient à se rapprocher graduellement et au fil du temps aux salaires de leurs collègues du Nord.


Une situation qui remettait en cause un acquis historique pour ceux qui travaillaient au Sud dans les champs pétroliers et gaziers loin de leurs familles et pour qui le régime indemnitaire était une compensation.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Liès Sahar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..