Souk Ahras : Plus de 3 000 personnes pratiquent le bodybuilding

Elwatan; le Samedi 7 Mars 2009
1

En vogue en Algérie depuis plus d’une décennie, le bodybuilding draine un grand nombre de jeunes, allant jusqu’à rivaliser avec le ballon rond.
Les salles de plus en plus nombreuses aux quatre coins de la wilaya connaissent chaque année une affluence particulière de la part de jeunes mordus de cette discipline. L’on compte nous dit-on quelque 3 000 férus de ce sport. Des gens d’un certain âge s’y rendent également, à raison de deux ou trois séances/semaine, généralement pour chasser le stress et maintenir le moral après une longue journée de dur labeur.
Un quinquagénaire, fonctionnaire nous fait cet aveu : «Il y a seulement quelques mois, je menais un rythme de vie des plus sédentaires. Du bureau où je travaille, au véhicule, à la maison, je ne marche pratiquement plus. Le moindre effort débouche sur un essoufflement.» Pour les jeunes adeptes, l’ambition est tout autre. «Avant de m’inscrire au club, mes muscles étaient plutôt flasques et mon corps assez maigre.

J’ai pris 8 kg de muscles en une année», a déclaré un jeune universitaire
de 20 ans au corps légèrement disproportionné à cause de la musculation exagérée du buste et des épaules.
Nous avons appris, lors de notre virée du côté des salles privées de bodybuilding, que plusieurs athlètes usent d’anabolisants acquis auprès de quelques officines pharmaceutiques. Il est pourtant de notoriété publique que leur consommation prolongée et sans avis médical peut provoquer plusieurs maladies.

Categorie(s): sports

Auteur(s): A. Djafri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..