Souk Ahras : Une cité à accès unique

Elwatan; le Lundi 18 Novembre 2013
1


Son unique route dont les anomalies sont visibles à l’œil nu, est sa principale source de malheurs. Crevasses et nids-de-poule exacerbent les automobilistes et aggravent son isolement. «Il n’est pas question de traverser autant d’abîmes en temps ensoleillé, que dire quand la voie devient impossible en temps d’intempéries, telles que celles survenues récemment», s’est demandé un clandestin qui refuse de s’y rendre même au prix fort. Tous les habitants de ladite cité lui donnent raison et se disent eux mêmes contraints de stationner leurs voitures à 300 mètres de leurs appartements.

Cette cité à accès unique connaît des embouteillages permanents au niveau d’un goulot à l’entrée des immeubles où la situation devient plus compliquée avec le stationnement des marchands ambulants qui étalent fruits et légumes à ce point précis. Des propositions d’une autre route de l’autre côté de cette cité ont été avortées par des transporteurs en commun qui y ont vu un pas vers l’ouverture d’une nouvelle ligne de transport. «Les transporteurs des fourgons de type J9 avaient réussi par le passé à chasser par la force des chauffeurs de taxi affectés légalement vers cette ligne qui connaît une forte pression et subit malgré nos appels le diktat des transporteurs en commun. Ces derniers viennent de signer, par responsables interposés, leur statut d’entité capable de faire (et surtout défaire) les lois.                                          
 

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Abderrahmane Djafri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..