Sous le pont Sidi Rached : Le grand nettoyage

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
73089


Nous écrivions il y a quelque temps, que tout un pan du Vieux Rocher, notamment les dessous du pont Sidi Rached, qui s’exhibent d’emblée aux yeux du visiteur en vitrine de cette cité millénaire, singulière, allait indéniablement vers une dégradation sans pareille. Cette partie qui accueille au quotidien d’innombrables marchands de bric-à-brac et autres badauds en quête de bonnes affaires, se distinguait, il n’y a pas si longtemps, par des tonnes et des tonnes d’immondices abandonnées sur place par les vendeurs, ou carrément jetées par les riverains occupant les immeubles situés en amont du pont.

Cet état de fait a duré des années et des années, en dépit de quelques actions sporadiques de la part d’associations écologiques. Ces dernières, découragées par un incivisme endémique, ont fini par baisser les bras. Pourtant, il a été démontré qu’il est possible de rendre leur lustre à ces lieux, et par extension à toute une partie de la Médina, -Souika en l’occurrence-, grâce au courage et à la bonne volonté des jeunes activant dans le cadre du dispositif «Blanche Algérie», et aux efforts soutenus du premier responsable de la wilaya. Une virée de ce côté-ci nous renseigne sur l’ampleur des efforts qui ont été déployés dans ce sens. Et ce sont des citoyens reconnaissants qui ont tenu à saluer et encourager  tous ceux qui sont derrière cette belle action.

«C’est un problème de mentalités ; les déchets les plus difficiles à éradiquer se trouvent dans les têtes ; la seule manière de lutter contre, est de leur opposer la continuité dans l’action», commente un visiteur de passage à Constantine, une cité «originale, magnifique», qu’il dit «adorer». De leur côté, quelques jeunes, employés dans le dispositif de «Blanche Algérie», que nous avons vus à l’œuvre, s’adonnant avec grand sérieux à l’assainissement des lieux, nous ont avoué, à regret, que beaucoup refusent de comprendre la portée de cette opération et tout le bien et l’impact qu’elle peut avoir sur cette ville touristique par excellence, et qui par conséquent, continuent de salir et de jeter leurs ordures, sans avoir l’air de remarquer le moins du monde tous les efforts fournis autour d’eux.
 

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Farida Hamadou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..