Stade de Blida : Tragique vente de billets

Elwatan; le Dimanche 17 Novembre 2013
81076


La vente des billets pour le match retour des barrages qualificatifs pour le Mondial 2014 entre l’Algérie et le Burkina Faso a débuté hier au niveau des guichets du stade Mustapha Tchaker. Un monde fou s’est déplacé pour acheter le fameux sésame qui permettra aux supporters d’assister au match des Verts. Malheureusement, la vente ne s’est pas déroulée paisiblement. Les fidèles des Verts, venus de presque toutes les wilayas, se sont rendus très tôt au stade Tchaker de Blida ; certains ont passé la nuit devant les guichets. Ils étaient là, bravant le froid et les fortes pluies qui se sont abattues sans interruption pendant plus de 24 heures sur la ville des Roses et ses envions.

Une foule nombreuse et indescriptible attendait l’ouverture des guichets et les supporters ont commencé à se bousculer. Un flux devenu impossible à gérer par les services de sécurité. Ces derniers, venus très nombreux, ont fait leur possible pour éviter tout dérapage. Mais impossible contrôler cette foule, notamment certains supporters qui se sont manifestés violement, provocant les policiers en leur jetant des pierres et en proférant à leur encontre des insultes. Et cela s’est terminé en accrochage.

Selon le docteur Zenati, directeur de la santé et de la population de la wilaya de Blida, il a eu une cinquantaine de blessés parmi les supporters des Verts. Nous avons appris que deux policiers faisaient partie du lot des blessés, qui ont été évacués vers l’hôpital M’hammed Yazid et le CHU Frantz Fanon de Blida. Bien sûr, ce qui a aggravé la situation a été la vente des billets au marché noir. Certains ont même été cédés à 5000 DA alors que le prix au guichet était fixé à 1000 DA (tribune couverte) ; quant à ceux des autres gradins, vendus 300 DA, ils atteignaient au marché parallèle 3000 DA.


Aucun décès n’a été enregistré


D’après une source hospitalière, toutes les victimes ont quitté les hôpitaux après avoir reçu les soins nécessaires. «Les victimes souffraient de fractures, de plaies ou d’entorses», a déclaré Yacine Khechna, directeur de l’hôpital M’hammed Yazid. La Protection civile a démenti l’information faisant état de la mort d’un supporter. Une information qui a fait le tour de Blida et a été même confirmée par le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya de Blida, avant que celui-ci n’intervienne pour démentir ses propres propos. Pour rappel, 30 caméras de surveillance et 5000 policiers sont mobilisés pour sécuriser le stade de Blida le jour J.
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Mohamed Benzerga/E. Rafik

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..