Thon rouge : Durcissement des conditions de pêche

Elwatan; le Jeudi 13 Mai 2010
1

La pêche au thon rouge sera soumise désormais à des conditions plus strictes. Un arrêté ministériel publié dans le Journal officiel n° 26 met le holà sur cette activité.
L'article 22 de l'arrêté interdit carrément les opérations de pêche conjointe au thon rouge avec des navires battant pavillon étranger dans les eaux sous juridiction nationale. La pêche au thon rouge est interdite pour les palangriers (navires munis de lignes) de plus de 24 m du 1er juin au 31 décembre, et pour les senneurs de la mi-juin à la mi-mai. Le texte réglementaire fixe en outre les quotas de pêche au thon rouge pour les navires battant pavillon national. Aussi, le quota maximum autorisé à être prélevé par navire correspond au poids brut du thon rouge pêché. Il est exigé désormais des professionnels de ce secteur des équipements et des procédures plus précises. Les opérations de pêche sont suivies et contrôlées, à bord de chaque navire, par deux contrôleurs observateurs représentant respectivement l'administration chargée des pêches et le service national des gardes-côtes.

Les armateurs des navires senneurs (munis de filets) de plus de 24 m sont tenus en outre d'embarquer un observateur de la commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (ICCAT) afin de se conformer aux engagements internationaux de l'Algérie, rapporte l'APS. Chaque navire de capture autorisé ainsi que les remorqueurs doivent être dotés d'une balise de détection. L'arrêté souligne que tout capitaine de navire de pêche est tenu de communiquer à l'administration chargée des pêches et au service national des gardes-côtes un rapport hebdomadaire de capture, comportant les informations sur les captures, y compris les registres de capture nulle, la date et la localisation des captures, latitude et longitude. Quant au capitaine du navire thonier de plus de 24 m, il est tenu de communiquer un rapport de capture journalier.

L'arrêté fait le distinguo entre la pêche au thon mort ou au thon vivant pour lesquels des dossiers différents doivent être déposés au niveau de l'administration compétente. Le capitaine est dans l'obligation, avant toute opération de transfert du thon rouge vivant de la senne vers la cage remorquée, de transmettre à l'administration chargée des pêches une demande préalable d'autorisation de transfert. A l'issue des opérations de prélèvement du quota alloué, et dans le cas où l'armateur satisfait à l'ensemble des exigences réglementaires, techniques et administratives y afférentes, un document de capture de thon rouge ICCAT (BCD) lui est délivré à des fins d'exportation.

Categorie(s): economie

Auteur(s): N. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..