Timezrit : Fêtes de Aderyis et Amghar Ouaqrouche

Elwatan; le Samedi 7 Mars 2009
1

S’inscrivant dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine culturel, l’association Imghane d’Ighil Outouaf a célébré «Amghar Ouaqrouche» (le vieux déguisé).
Une sorte de carnaval où un groupe de jeunes forme une troupe de plusieurs personnages dont deux se déguisent en un vieux et une vieille femme, l’un jouant au bendir et l’autre à la flûte. Cette manifestation a été organisée pendant une dizaine de jours (du 17 au 27 février) et a touché l’ensemble des villages de la localité. Elle a été clôturée par une réception organisée dans la journée de vendredi où de nombreux présents ont été conviés à un repas collectif, connu sous le nom de aderyis. Cette action a été dédiée à la mémoire du feu Fatsah Chibane, l’ex P/APC de Timezrit, assassiné dernièrement et dont une projection vidéo montrant certaines séquences de son vivant a eu lieu au niveau de l’école primaire du même village.
Une conférence traitant des coutumes berbères, notamment concernant Aderyis, y a été animée par Mrs Amaoui et Ighit, enseignants en langue et culture amazigh à l’université de Béjaïa. Les deux conférenciers ont abordé tour à tour l’histoire des coutumes kabyles et leur portée dans le vécu des populations tout en insistant sur l’importance de les préserver des risques de disparition et de l’oubli.

«La valeur d’un peuple se mesure à ses capacités à sauvegarder ses spécificités» insistent-ils. «La célébration de la journée d’aderyis chez les kabyles marque aussi bien la fin d’une rude période qui est l’hiver que l’entame d’une nouvelle saison qui est le printemps. C’est une manière d’accueillir celle-ci avec des vœux de prospérité et de clémence» expliquent les deux conférenciers.
«Notre région dispose de valeurs culturelles et traditionnelles exceptionnelles d’où la nécessité de les ressusciter et les sauvegarder. Nous avons organisé ces festivités pour mieux ancrer ces us dans les esprits de la nouvelle génération. Malgré le peu de moyens dont nous disposons nous œuvrons à réanimer l’activité culturelle dans notre localité» explique M. Fergani, président de l’association organisatrice.

Categorie(s): bejaia

Auteur(s): B. K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..