Tizi Ouzou : Des jeunes saccagent un CEM à Boudjima

Elwatan; le Dimanche 8 Mars 2009
1

Devant servir de caserne pour l'ANP, un bloc du CEM Challal, au chef-lieu de la commune de Boudjima, à une trentaine de kilomètres au nord-est de la ville de Tizi Ouzou, a été saccagé par des jeunes, vendredi dans la soirée.
L'établissement a été carrément dévasté, la boiserie a été incendiée, alors que les vitres ont volé en éclats. «S'il veulent construire une caserne de l'armée, ce n'est pas au milieu des habitations et à proximité des écoles. Il y a des endroits à Chréa ou bien en dehors du village pour abriter cette structure militaire», fulminent des jeunes rencontrés, hier, à l'entrée de l'établissement saccagé. On a également trouvé sur les lieux les restes de l'action des jeunes, qui ont défoncé le portail et détruit les murs ainsi que la clôture de l'école. On a constaté aussi les débris des portes des classes arrachées puis incendiées. «Ils ont transféré nos enfants vers un autre collège pour transformer leur CEM en caserne, de plus au centre du village.
C'est inacceptable», enchaîne un autre jeune. «Nous appréhendons, si cette caserne venait à être implantée dans ce CEM, des débordements surtout lorsqu'on sait qu'elle est située près des établissements scolaires.

Il y a même une crèche à côté», ajoute un autre citoyen, la trentaine à peine bouclée. En somme, les habitants de ce village contestent l'implantation de cette structure au niveau de leur cité. Mais, disent-ils, ils préfèrent que cette caserne soit construite dans un endroit isolé des habitations. Par ailleurs, Smaïl Boukharoub, le maire de Boudjima, estime que «l'APC n'a pas été informée du projet de l'installation d'une caserne de l'armée au niveau du CEM Challal. Nous avons fait le constat des dégâts que nous avons transmis à qui de droit. La structure n'appartient pas à l'APC. Accepter ou refuser l'implantation d’une caserne pour un corps de sécurité ne relève pas des prérogatives de l'APC», a souligné M. Boukharoub.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Hafid Azzouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..