Tlemcen : Les opérateurs économiques inquiets

Elwatan; le Mercredi 7 Octobre 2015
1


«Nous subissons les contraintes bureaucratiques et nous avons des difficultés pour accéder au foncier, pour ne citer que cela». Au programme de la rencontre, des panels thématiques dont les chemins de l’efficience économique, les chemins de la relance industrielle, et l’agro-industrie avec un slogan pompeux «donnons la grandeur à nos ambitions», entre autres.

Une université, apparemment aux grandes ambitions dans un contexte économique difficile, mais qui, en réalité, selon des industriels, «sonne le glas pour notre économie depuis la baisse des prix du baril du pétrole ; sinon pourquoi seulement maintenant, ce branle-bas de combat en utilisant des termes emphatiques, comme grandeur de nos ambitions, la relance industrielle, les chemins de l’efficience, etc., etc.

Nous, nous n’avons jamais arrêté de travailler. Le problème réside dans la bureaucratie, les marchés octroyés à de faux promoteurs ayant pignon sur rue, le gré à gré, la corruption, notre économie n’a pas été relancée quand on baignait dans les dollars, je ne vois pas comment, aujourd’hui, on redémarrera avec de jolis mots et un même système économique». Les aveux des opérateurs économiques sont cinglants : «Le Comité d’assistance à la localisation et à la promotion de l’investissement et la régulation du foncier (Calpiref) ne s’est pas réuni depuis sept ans.

Il n’y a rien à Tlemcen qui pourtant possède d’énormes potentialités. Cela fait 7 ans qu’on dort». Quant au choix de Tlemcen pour cette université, les organisateurs estiment que c’est une wilaya disposant d’atouts dans différents secteurs, comme l’énergie solaire, l’agriculture, le tourisme et les gisements de marbre, calcaire, argile, ciment. Une richesse qu’on découvre subitement aujourd’hui.

Categorie(s): tlemcen

Auteur(s): Chahredine Berriah

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..