Tourisme mondial : La destination Algérie est prometteuse

Elwatan; le Mardi 18 Mai 2010
49384

Les travaux de la 50e réunion de la commission de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) pour l'Afrique, qui ont débuté hier au Sheraton Club des pins (Alger), se veulent un rendez-vous important pour étudier les performances touristiques dans le monde et en Afrique, l’impact de la crise et les perspectives d’avenir.
Taleb El Rifaï, secrétaire général de l'Organisation, a adressé un message aux Algériens : «L’Algérie est un pays prometteur qui peut devenir une grande destination touristique. Le tourisme, c’est le vrai pétrole de l’Algérie de demain, une ressource inépuisable, d’autant plus que vous avez un pays riche par son patrimoine et ses paysages». Un discours qui a apporté de l'eau au moulin de Cherif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, qui souligne dans son allocution que le gouvernement algérien s’est engagé concrètement à soutenir le plan de développement du secteur. «L’exécution de cette stratégie enregistre ses premiers résultats illustrés à titre d’exemple par le lancement de la réalisation de 46 000 nouveaux lits dans le cadre du partenariat entre les autorités publiques et le secteur privé et la programmation de 20 villages touristiques d’excellence. Cette nouvelle dynamique a été accompagnée par une augmentation du nombre de touristes visitant l’Algérie de 1 600 000 en 2008 à environ 2 000 000 en 2009.»

Au chapitre des bonnes nouvelles, il faut savoir que les résultats de 2009 indiquent que la croissance a été négative dans toutes les régions du monde sauf pour l'Afrique, qui n’a pas suivi la tendance générale. Le continent a affiché une bonne santé avec plus de 5% et des destinations subsahariennes particulièrement en pointe. La Tunisie a connu une année en demi-teinte pour ce qui est des chiffres mensuels tout en restant plus performante que la plupart de ses concurrents de la Méditerranée. Le Maroc a poursuivi sur l’élan et compte au rang des champions de 2009 grâce à ses produits très bien pensés et à un travail de promotion aussi dynamique qu’imaginatif. La destination Afrique compte beaucoup sur l’effet Coupe du monde de football en Afrique du Sud pour améliorer son image et dérouler le tapis rouge à tous ceux qui veulent découvrir ses potentialités.

«L’Afrique va vivre en communion avec les autres continents à travers l’un des plus prestigieux mégaévénements sportifs de notre planète. Cet événement nous rappelle opportunément le thème de la 25 Journée mondiale du tourisme célébrée en 2004 à savoir, sport et tourisme : deux forces vives au service de la compréhension mutuelle, de la culture et du développement des sociétés», relève El Hadj Baba Hamadou, président de la commission de l’Organisation mondiale du tourisme pour l’Afrique et ministre du Tourisme du Cameroun. En fait, l’Afrique a un immense avantage, elle se trouve à proximité du plus grand marché émetteur au monde, en l'occurrence l'Europe, avec une forte progression pour les courts séjours à l’étranger et la quasi- absence de décalage horaire qui est en plus très appréciable !

D’autres arguments ont leur importance : les touristes sont de plus en plus sensibles au contact avec la nature et l’environnement à tel point que c’est devenu une demande en termes de marché. Cherif Rahmani a mis en garde cependant contre «l’imitation non objective de certaines expériences touristiques internationales qui pousse l’Afrique à s’écarter d’elle-même et en fait devenir une destination sans âme et sans goût, ce qui réduit son attractivité basée essentiellement sur son originalité». La première journée a été riche en mesures concrètes. Un réseau africain d’instituts de formation dans le domaine du tourisme sera implanté en Algérie, a annoncé Taleb El Rifaï. Il permettra de dispenser aux étudiants africains une formation adaptée aux normes mondiales dans le domaine du tourisme. Un programme de coopération pour la période 2010-2015 a été signé entre l'Algérie et l’OMT.

Ce programme porte sur trois axes «essentiels», à savoir le marketing et la promotion, le perfectionnement des capacités et des moyens de l’Algérie pour se hisser à un pôle touristique important ainsi que la formation.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..