Trafic d’armes et de munitions : Augmentation de 15% au cours de l’année 2011

Elwatan; le Jeudi 9 Fevrier 2012
64747


Il en ressort une hausse de près de 20% par rapport à l’année 2010 en matière d’affaires traitées et de personnes arrêtées (10 551).
Le taux d’infractions aux lois spéciales est de l’ordre de 30,33%, suivies des atteintes contre les biens à hauteur de 26% et contre les personnes (20%). Comparativement à 2010, dans la catégorie criminalité de droit commun, les infractions contre les biens ont augmenté de 76,62% en l’espace d’une année, avec une augmentation de 45% des personnes arrêtées. Les atteintes contre les personnes ont augmenté de 71,20% et celles contre les familles et les bonnes mœurs de 30%. Dans le même sillage, les atteintes contre la tranquillité publique ont diminué de près de 2%. Au total, concernant ce volet, une hausse de 65% est enregistrée, avec une augmentation près de 38% de personnes arrêtées.

Les atteintes aux biens totalisent 19 193 affaires, soit 50,43% de la criminalité de droit commun. Ce qui représente une hausse de 76,62% par rapport à l’année 2010.
Par ailleurs, 6640 vols ont été traités par la gendarmerie, représentant plus de 81% des atteintes aux biens, en hausse de 75%. Quant aux infractions saillantes, à savoir les coups et blessures volontaires, le bilan indique que 8978 faits ont été constatés, ce qui représente près de 60% des atteintes aux personnes, en hausse de près de 80% par rapport à 2010. En tout, les affaires traitées dans le cadre de la criminalité de droit commun représentent 52,6% de la criminalité globale, soit une hausse de 66% par rapport à 2010. Le nombre de personnes arrêtées est de 34 580, sur un pourcentage de 46,7% du nombre global, soit une augmentation de 31% par rapport à l’année 2010.

Dans la rubrique crime organisé, le trafic de véhicules a enregistré une hausse de l’ordre de 4%. Le bilan de la police judiciaire indique toutefois que le trafic de stupéfiants, les atteintes à l’économie nationale, le faux et usage de faux, l’émigration et l’immigration irrégulière ont diminué de 16% à 52%.
Enfin, les «opérations coup-de-poing», terme employé par la gendarmerie pour lutter contre la criminalité et le banditisme, ont mené à l’arrestation de 2534 personnes, dont 686 étaient recherchées par la justice. Au cours de 1185 «descentes», 417 258 personnes ont été identifiées. En outre, les Sections de sécurité et d’intervention (SSI) ont identifié 173 295 personnes suspectes, de même que l’identification de 62 180 véhicules. Au total, 5 594 personnes ont été arrêtées, dont 357 étaient recherchées.

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Mehdi B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..