Tramway de Constantine : Un partenariat algéro-français pour l’exploitation

Elwatan; le Mercredi 26 Decembre 2012
73123


La gestion du tramway de Constantine a été confiée à la société mixte algéro- française SETRAM, a-t-on appris, hier, auprès du P.-D.G. de l’entreprise Métro d’Alger, M. Hadbi, en marge d’une visite d’inspection effectuée par  le ministre du Transport Amar Tou. «Nous avons signé un contrat de partenariat avec l’entreprise française RATP, gestionnaire du tramway français, pour une meilleure exploitation de ce nouveau moyen de transport moderne et l’assurance d’une bonne formation pour nos travailleurs», a-t-il déclaré.

Il a ajouté que : «après 4 ans de  ce partenariat, la gestion sera confiée majoritairement aux Algériens ; seuls certains postes seront gérés par des Français». Le ministre des Transports, qui était accompagné de Amara Benyounès, ministre de l’Aménagement urbain et de l’Environnement, a assisté au premier essai technique du tramway sur tout l’itinéraire, sur une longueur de 9 km, soit depuis la station du stade Benabdelmalek au dépôt central du secteur urbain Zouaghi.

La délégation ministérielle a occupé deux rames pour longer tout le tronçon à la vitesse minimale. «Ce premier essai fera suite à une autre série d’essais qui sera effectuée prochainement à blanc, sans passagers, jusqu’à l’achèvement des opérations d’aménagement des lieux du périphérique», a-t-il dit. Il a annoncé que l’inauguration officielle et la mise en service effective du tramway se feront entre le 16 avril et le 4 juin 2013. «Tout dépend de la vitesse d’exécution de l’entreprise italienne de réalisation Pizarotti», a-t-il noté. Le P.-D.G. de Métro d’Alger a expliqué que les prochains essais techniques seront accentués sur le contrôle du sous-système du tramway, à savoir la signalisation, les caméras de surveillance, la voie et la télécommunication.

Par ailleurs, une campagne de sensibilisation sera lancée très prochainement en direction des citoyens, expliquant les dangers de ce moyen de transport et les mesures de sécurité à appliquer, comme par exemple une signalisation spéciale inconnue des automobilistes, motocyclistes et piétons. Un des responsables de cette entreprise a précisé que le tramway dispose de 27 rames, dont 25 seront mises en exploitation et deux laissées en réserve, avec une capacité moyenne de 227 passagers. Il ajoutera que ce tronçon sera contrôlé par 32 caméras dont certaines seront à l’intérieur même du tramway.
De son côté, le ministre a assuré que l’étude relative aux 17 km de l’extension vers la commune d’El Khroub est en cours. Interrogé sur le coût du projet, le ministre et les autres responsables ont refusé de le révéler.                     

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Ratiba B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..