Transsaharienne Alger-Lagos : Le problème de financement évoqué à Niamey

Elwatan; le Samedi 22 Mai 2010
1

Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a été reçu hier à Niamey par le président nigérien, Salou Djibo, à qui il a transmis les salutations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a indiqué un communiqué du ministère.
La visite de M. Ghoul s'inscrit dans le cadre d'une réunion de coordination de quatre jours consacrée à l'examen du financement du tronçon restant de la Transsaharienne Alger-Lagos pour le compte du programme du Nepad soutenu par le président Bouteflika. M. Ghoul a évoqué les efforts de l'Algérie pour la concrétisation du projet qui constitue un lien de continuité entre les pays du Sahel et du Sahara et la réalisation du tronçon restant sur le territoire nigérien. Les participants à cette réunion dont les travaux ont débuté mercredi à Niamey, se sont particulièrement penchés sur les moyens de financement du tronçon restant sur le territoire du Niger de 230 km, qui relie Asamaka à Arlit et dont l'étude technique a été financée par l'Algérie.

Ont notamment pris part à cette rencontre la Banque africaine de développement (Bad), la Banque arabe de développement en Afrique (Badea), la Banque islamique de développement (Bid), le Fonds de l'Opep et le Fonds koweïtien. Après présentation par le comité technique du projet reliant Asamaka à Arlit, les participants ont convenu d'assurer le financement de ce dernier dont les travaux seront lancés à partir du deuxième semestre 2011.

Categorie(s): economie

Auteur(s): R. N.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..