Travaux publics à Tizi Ouzou : Le ministre intransigeant sur les délais

Elwatan; le Mardi 14 Octobre 2014
89670


Lors de sa visite de travail et d’inspection, dimanche, dans la wilaya de TiziOuzou, le ministre des travaux publics, Abdelkader Kadi, a insisté sur le respect des délais de réalisation des projets relevant de son secteur. D’ailleurs, il a, en outre, pressé l’entreprise en charge du dédoublement de la RN 12, d’accélérer la cadence des travaux afin de livrer le  tronçon  Tamda-Chaïeb dans moins de trois semaines.
Le représentant du gouvernement a ainsi menacé de recourir même à des sanctions  si le projet en question n’est pas réceptionné  le 1 novembre prochain.

«Nous sommes fermes quant au respect des délais de réalisation des projets affectés à notre secteur. Nous devons insister sur leur réception même avant les délais. S’il y a lieu, il faut multiplier aussi les horaires de travail», a déclaré M. Kadi lors d’un point de presse animé à l’issue de sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou. Il faut rappeler, en effet, que la livraison du  tronçon Tamda-Chaïeb sera d’un véritable soulagement pour les automobilistes qui empruntent quotidiennement cette route.

D’ailleurs, faut-il le souligner, d’immenses embouteillages sont souvent constatés sur cette voie de communication. Cela sans parler de la poussière et autres gravas jonchant la chaussée, provoquant  un veritable calvaire aux usagers qui attendent avec beaucoup d’impatience l’achèvement des travaux de ce tronçon. Le ministre a également visité, lors de la même sortie,  le chantier de  la déviation de la ville d’Azazga où il a insisté aussi sur l’accélération de la cadence des travaux pour réceptionner ce projet  avant la fin de l’année en cours. «Je ne fait pas de cadeaux aux entreprises. Le pouvoir a mis de l’argent pour que les projets soient livrés à temps», a-t-il  laissé entendre.

Par ailleurs, le même ministre a indiqué que les travaux de la réalisation de la pénétrante qui reliera la wilaya de Tizi Ouzou à l’autoroute Est-ouest débuteront avant la fin décembre 2014. «Le groupement algéro-turque nous a parlé même de la possibilité de terminer les travaux de la pénétrante avant les délais», a-t-il souligné. M. Kadi  est également revenu sur  le problème des oppositions de citoyens qui freinent, selon lui, la réalisation de plusieurs projets de développement inscrits à l’indicatif de son secteur. Il précise, en outre, que «l’expropriation est une nécessité pour les grands ouvrages». «L’Etat ne peut pas réaliser certains grands ouvrages  sans procéder à l’expropriation. Il y a une estimation qui est faite par les services des domaines. Mais, si le citoyen n’est pas satisfait, il y a le recours à la justice. Puis, nous allons payer le montant fixé par l’expert désigné par la justice», a-t-il déclaré.

D’autre part, le wali de Tizi Ouzou, Abdelkader Bouazghi, a fait remarquer que le secteur des travaux publics dans la wilaya  a bénéficié, ces dernières années, d’environ 150 milliards de dinars, dont 80 sont destinés à la réalisation de la pénétrante et 20 pour le projet de dédoublement de la RN 12.  
 

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Hafid Azzouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..