Une cellule de crise interministérielle suit la situation

Elwatan; le Jeudi 9 Fevrier 2012
1


La cellule «suit de manière permanente, de jour comme de nuit, les actions entreprises au niveau national dans le cadre du traitement des effets des intempéries enregistrées depuis le 3 février sur différents plans», a souligné le communiqué. La cellule de crise suit notamment les actions entreprises au niveau des pertes humaines, des dégâts matériels, l’organisation des secours, l’approvisionnement de la population en produits énergétiques et de première nécessité, l’état des réseaux divers (à savoir les routes), l’alimentation en eau potable, l’énergie et les télécommunications.

Ce suivi a «permis d’engager plusieurs actions», a relevé la même source, qui a cité «le renforcement des moyens d’intervention des wilayas par ceux de l’Armée nationale populaire (ANP) et le déploiement des moyens matériels nécessaires à partir d’autres wilayas pour renforcer les capacités d’intervention des wilayas touchées». Il a également été question du «renforcement des capacités de production et de mobilisation des produits énergétiques, notamment le gaz butane, et la mobilisation totale des centres enfûteurs, la coordination des approvisionnements, notamment pour les localités faisant toujours l’objet de travaux de déneigement, afin de garantir l’approvisionnement rapide des populations de ces localités», ajoute le texte.

Le suivi de la cellule de crise a permis aussi «la mobilisation totale des équipes de Sonelgaz pour le rétablissement du réseau électrique, aussi bien au niveau des wilayas concernées par les intempéries que dans les autres wilayas», souligne la même source.
Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur a relevé que des points de situation et des évaluations sont «quotidiennement effectués au niveau central ainsi qu’au niveau des walis territorialement compétents en vue d’évaluer la mise en œuvre des plans d’actions décidés». La cellule de crise interministérielle permanente a été mise en place au niveau du ministère de l’intérieur et des collectivités locales lors des inondations de l’oued M’zab, dans la wilaya de Ghardaïa, en 2008.
 
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..