Université de Bouira : Grève illimitée au nouveau pôle universitaire

Elwatan; le Lundi 13 Octobre 2014
1


 

La plate-forme de revendications élaborée par le comité autonome des étudiants et soumise à l’administration porte sur plusieurs points. Les étudiants rencontrés ce lundi 13 octobre au nouveau pôle universitaire ont mis en cause la façon dont sont gérées les deux facultés. Sur le plan pédagogique, le comité étudiant a soulevé plusieurs anomalies.

 

Ils ont affirmé que des étudiants en Master 2 à l’université de Boumerdès assurent actuellement des TD, et dont la majorité d’entre eux ne maîtrisent pas l’art d’enseigner. « Ce sont des enseignants qui n’ont pas encore eu leurs diplômes de Master 2. Certains d’entre eux ne maîtrisent pas les langues étrangères, notamment le français et l’anglais. Ils sont inexpérimentés », affirme un membre du comité autonome des étudiants.   

 

Les grévistes se plaignent aussi du manque du matériel de travaux pratiques, la surcharge du volume horaire et la mauvaise répartition des cours durant la journée. Le comité autonome souligne également un dysfonctionnement des corrections des travaux pratiques (TP) et des examens. « Ils n’ont jamais affiché les corrections des examens. Les travaux pratiques (TP) ne sont pas corrigés également. Cela ne nous permet pas de nous évaluer », ajoute un membre du comité autonome.

 

Ce dernier ajoute que les partenariats avec des entreprises pour des stages pratiques au profit des étudiants n’existent pas. Des étudiants du département du génie civil, dit-il, rencontrent des difficultés à trouver une entreprise pour effectuer leurs stages pratiques. « Que fait le chargé de la recherche et des relations extérieures de l’université ?», se demande-t-on.

 

Les étudiants exigent de l’administration de l’université d’afficher le programme détaillé des cours en début de chaque année universitaire et les dates des examens, ainsi que les noms des professeurs responsables avec leurs numéros de téléphones ou émail pour pouvoir les contacter. Ils réclament aussi des bus de transport universitaire et un restaurant au niveau du nouveau pôle universitaire.   

 

Le mouvement de grève se poursuivra, et ce jusqu’à ce que l’administration prenne en charge l’ensemble des doléances formulées dans la plate-forme de revendications et surtout le départ du vice-doyen et le responsable de la spécialité au niveau du département génie électrique qui, selon le comité autonome, auraient manqué de respect aux étudiants.     

 

 

 

Categorie(s): bouira

Auteur(s): Ali Cherarak

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..