Violation du secteur sauvegardé

Elwatan; le Mercredi 8 Octobre 2014
1


C’est une aberration ! Pourquoi ? Parce que toute construction et toute démolition sur ces lieux est soumise à une loi spécifique. Il s’agit du décret exécutif n° 05-208 du 4 juin 2005 portant création et délimitation du secteur sauvegardé de la vieille ville de Constantine. Un texte juridique visant à sauvegarder le patrimoine architecturel, historique et archéologique de de la ville. Or, il se trouve que le projet de Charaâ comme beaucoup d’autres, est en violation de cette loi.
Interrogé par El Watan à ce sujet, le wali Hocine Ouadah a fait montre d’une ignorance déconcertante des termes de la loi. «Vous ne croyez pas tout de même que nous délivrons des permis de construire pour des projets qui ne sont pas conformes à la réglementation générale. Le périmètre concerné par cette construction ne fait pas partie de la zone sauvegardée.» Edifiant!

Que dit le décret exécutif 05-208 ?

Art. 1- En application des dispositions de l’article 42 de la loi n° 98-04 du 20 Safar 1419 correspondant au 15 juin 1998, susvisée, il est créé un secteur sauvegardé dans la ville de Constantine dénommé «vieille ville».

Art. 2. — Le secteur sauvegardé de “la vieille ville de Constantine” est délimité, conformément au plan annexé à l’original du présent décret, comme suit :
— nord, nord-est et est : les gorges du Rummel ;
— nord-ouest et ouest : escarpements rocheux ;
— sud-ouest : centre culturel Mohamed Laïd El Khalifa situé à la Place du 1er Novembre 1954 ;
— sud : quartier Bardo.

Categorie(s): constantine

Auteur(s): O. -S. Merrouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..