Vote des étrangers Syndicats et partis lancent une pétition

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
1


Promesse de François Mitterrand en 1981, promesse de François Hollande en 2012, cette disposition a pourtant beaucoup de mal à passer. Le président Hollande, lors de sa conférence de presse, à Paris, en novembre, avait indiqué que la volonté y était, mais qu’il n’avait pas de majorité pour la faire aboutir. Il faut, en effet, une modification de la Constitution qui, pour être entérinée, doit obtenir les deux tiers des voix des députés et sénateurs réunis en congrès. L’appel s’en remet cependant à «une République ouverte et fraternelle pour tous les résidents étrangers».

Les signataires en remontent à l’idée de la révolution française (1789) de «suffrage universel» qui a subi diverses avanies, puisque d’abord réservé  seulement aux hommes, il ne fut généralisé aux femmes qu’en 1945, et l’âge de voter à 18 ans en 1974.  éjà sous le gouvernement Jospin, le droit de vote accordé aux étrangers non européens fut voté par l’Assemblée nationale, puis en 2011, par le Sénat à majorité de gauche pour la première fois de son histoire. «Il reste à mettre en œuvre la révision constitutionnelle nécessaire», concluent les signataires d’une pétition qui a déjà recueilli des milliers de signatures. Le Premier ministre, en juillet puis en septembre, a promis qu’il y aurait un projet de loi en 2013.

«Près de deux millions et demi d’étranger(e)s extracommunautaires vivent et travaillent dans des communes où ils participent à la vie locale et paient des impôts. Nombre d’entre eux sont responsables d’associations, délégués de parents d’élèves, délégués syndicaux...», ajoute le texte. «La vie locale est un lieu essentiel de la vie démocratique et il n’existe aucune raison pour que toutes celles et tous ceux qui résident sur ces territoires n’y participent pas de façon égale. Il est temps de franchir une nouvelle étape pour l’élargissement du suffrage universel, la démocratie, la cohésion sociale et pour l’égalité des droits.»                
 

Categorie(s): france-actu

Auteur(s): Walid Mebarek

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..