Wilaya de Aïn Defla : Cherche investisseurs désespérément

Elwatan; le Mardi 29 Mars 2011
56995


La promotion de l’investissement dans la wilaya de Aïn Defla demeure une condition sine qua non pour booster l’emploi dans cette wilaya, où tous les paramètres sont pourtant réunis, affirment des observateurs. Cependant, de l’avis du responsable des PME/ PMI et de la promotion de l’investissement, la wilaya occupe actuellement une place peu enviable en termes d’investissements. En effet, il ressort selon la même source que les investisseurs ne se bousculent pas au portillon. Il y a certes eu des contacts notamment avec des opérateurs des pays du Golfe et d’autres nationaux, mais ces tentatives se sont toutes heurtées à l’écueil des procédures administratives issues de l’ancien système.

Aussi, les dernières mesures incitatives adoptées par le Conseil des ministres en février dernier ont-elles pour objectifs de relancer ce créneau seul à même de créer de l’emploi et de générer des richesses, s’accordent à dire des spécialistes.
Au niveau local, d’aucuns déplorent l’absence de promoteurs sur le terrain  alors  que la wilaya offre toutes les possibilités dans ce domaine. En effet, à l’inverse d’autres régions du pays, le problème du foncier industriel ne se pose pas.
A titre d’exemple, la wilaya dispose d’une importante zone industrielle à la sortie ouest du chef-lieu de wilaya dont le taux d’activité se situe seulement entre 30 à 40%, a indiqué la même source. Dans ce sillage, on signale  que quelque 25 entreprises sont actuellement opérationnelles, tandis que plus de 12 ha sont délaissés. En outre, il existe sur le même site des terrains attribués mais non exploités, ce qui constitue une perte énorme sur les plans économique et social, estiment d’autres intervenants.

Lenteurs bureaucratiques

La désaffection des promoteurs est, selon des observateurs, justifiée à la fois par les précédentes dispositions et des lenteurs bureaucratiques insurmontables. D’autres imputent cette situation à un déficit en ressources humaines dans le domaine de l’information et la communication. Notons, selon des sources du secteur, que la commission de wilaya, en charge de la prospection notamment, ne s’est pas réunie depuis l’année 2008. A ce titre, signalons que 84 dossiers déposés durant ces dernières années demeurent en instance d’étude et seront donc révisés dans le cadre des nouvelles dispositions. Tout porte à croire que les dispositifs mis en place précédemment doivent impérativement se mettre au diapason des récentes mesures prises récemment par l’Etat.

Si les responsables concernés par la prise en charge de ce volet ne cessent d’évoquer l’absence d’une culture de l’investissement dans cette wilaya, il n’en demeure pas moins que les réticences des porteurs de projets ne sont pas tout à  fait sans raison face au manque d’efficacité de certains responsables, rétorquent des concernés. S’agissant encore des zones d’activités à créer, les services en charge de la prospection de terrains sont parvenus à identifier plusieurs emplacements susceptibles d’accueillir des projets à Boumedfaâ (sortie est), Bir Ould Khelifa au sud, et Tiberkanine, limitrophe de la wilaya de Chlef à l’ouest.

Des milliers de postes d’emploi susceptibles d’être créés pourront juguler le taux de chômage dans la wilaya et réduire la facture économique à l’échelle nationale, estime le directeur  de l’emploi. Il s’agit en outre pour  tous les partenaires des PME/PMI d’organiser des journées de vulgarisation et de sensibilisation afin d’attirer l’investisseur. Celui-ci peut se compter parmi le grand propriétaire terrien du coin ou l’homme d’affaires habitant la région.               
 

Categorie(s): actu centre

Auteur(s): Aziza L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..