36E CONGRÈS DE LA POLICE ARABE: L’expérience sécuritaire algérienne à la disposition des polices arabes

Lesoir; le Mardi 11 Decembre 2012
2

L’Algérie est disposée, à travers sa Sûreté nationale, à apporter son expérience à toutes les polices arabes qui la sollicitent. C’est ce qui ressort du discours du premier responsable de la Direction générale de la Sûreté nationale prononcé devant les participants au 36e congrès des directeurs généraux de la police qui se tient à Alger.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Dans une intervention lors des travaux du 36e congrès des directeurs généraux de police et de sécurité arabes, le général major Hamel a indiqué que l'Algérie «a toujours veillé à prendre part aux efforts arabes dans le domaine de la coopération sécuritaire et à toutes les initiatives visant le développement de cette coopération». L’Algérie est également, ajoute le même responsable, «soucieuse de participer à travers son expérience à toutes les rencontres organisées dans le cadre du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur et de ses différents organes», a-t-il ajouté. Abdelghani Hamed dira également que la consécration de la sécurité arabe commune exige d'«accorder une importance aux services de police dans nos pays dans le but de les développer à travers des plans judicieux et des programmes adéquats», tout en ajoutant que l'«échange d'informations et d'expériences en matière de formation est aussi nécessaire à la concrétisation de cet objectif». Le directeur général de la Sûreté nationale et président du congrès a souligné, en outre, que l'Algérie «a œuvré au développement des services de police afin qu'ils soient au diapason des institutions de sûreté des pays développés grâce à un plan étudié visant le renforcement de leurs capacités d'action et d'intervention afin qu'ils puissent faire face aux mutations internes et externes avec professionnalisme». Sur un autre chapitre, les participants ont examiné les retombées sécuritaires de 2011 et leur impact sur l'élaboration de la vision future de la sécurité arabe. A ce titre, selon le communiqué final lu par le secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur (CMAI), Mohamed Ben Ali Koumane, les participants recommandent «d’accorder un intérêt aux aspects social et humain dans le travail des services de sécurité». Ils ont également insisté selon le même document sur le nécessaire «respect des droits de l'homme dans l'application de la loi de manière à renforcer la confiance entre la police et les citoyens». Ils ont, en outre, souligné l'importance de «l'élimination de la marginalisation culturelle et économique pour éviter que les citoyens ne soient récupérés par des groupes extrémistes ou des organisations terroristes».
A. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..