36e CONGRÈS DES DIRECTEURS GÉNÉRAUX DES POLICES ARABES: L’Algérie plaide pour plus de coopération

Lesoir; le Lundi 10 Decembre 2012
2

L’Algérie plaide pour «la sécurisation des frontières à travers une coopération et une coordination efficaces». C’est ce qu’a indiqué hier le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, lors de son intervention devant les participants au 36e Congrès des directeurs généraux de police et de sécurité arabes, dont les travaux se tiennent depuis hier à Alger.
Abder Bettache (Alger – Le Soir) Pour le ministre de l’Intérieur, cette coordination aura pour principal objectif «d'empêcher les infiltrations de réseaux terroristes, du crime organisé et transnational». «Il faut accorder l'importance voulue à la sécurisation et à la surveillance des frontières à travers une coopération et une coordination efficaces entre les pays en procédant à des échanges d'informations afin d'éviter l'infiltration des frontières par les réseaux terroristes, du crime organisé et transnational», a-t-il expliqué. Pour Daho Ould Kablia, les directeurs généraux de police et de sécurité arabes doivent accorder l'importance nécessaire au traitement et à la recherche des solutions idoines dans le cadre de la lutte contre la corruption, le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. En plus des autres crimes qui constituent une «préoccupation» pour l'ensemble des pays, le ministre de l’Intérieur a estimé par ailleurs que la cybercriminalité est devenue un des «défis» auxquels il faut faire face avec «rigueur» compte tenu des dangers qu'elle présente pour les personnes, la société et la sécurité des Etats et leurs économies. Sur un autre chapitre, le premier flic du pays a considéré que la sécurité et la stabilité demeurent des «conditions fondamentales» pour le développement économique et social dans tous les pays, d’où son appel pour la conjugaison des efforts de «tous» et à une coopération régionale et internationale «concrète pour lutter et traquer les criminels où qu'ils se trouvent, pour les empêcher d'infiltrer les frontières». Par ailleurs, le ministre a relevé que ce congrès coïncide avec les «profondes mutations que connaissent les pays arabes, notamment sur le plan sécuritaire, d'où la nécessité, a-t-il recommandé, de prendre des mesures efficaces et responsables à même de «préserver la sécurité des Etats, leur intégrité territoriale et satisfaire aussi les revendications légitimes des peuples». Cela dit, Mme Mireille Ballestrazzi, la présidente d’Interpol a mis en exergue le rôle joué par l’Algérie dans la lutte contre la criminalité en indiquant que «l’'expertise et la vision de l'Algérie nous sont précieuses, ce qui explique notamment l'élection de l'éminent représentant algérien M. Abdelkader Kara Bouhadba (directeur de la police judiciaire) au Comité exécutif (CE) de l'Interpol pour la région Afrique». Mme Ballestrazzi a également félicité la police algérienne pour les «progrès réalisés», l'assurant ainsi du «soutien de l'Interpol dans la «recherche des solutions aux défis sécuritaires communs». Evoquant la coopération entre Interpol et le secrétariat général du Conseil des ministres de l'intérieur arabes, elle a indiqué que les deux organisations entretiennent des relations de longue date, entérinées en 1999 avec la signature d'un accord de coopération. «L'objectif de cet accord consiste en le renforcement et la coordination des synergies et des initiatives lancées contre toutes les formes de criminalité organisée touchant le monde arabe», a ajouté la présidente de l'Interpol. Il est à noter que les travaux du 36e Congrés de la police arabe se tiendront à huis clos et seront sanctionnés par des résolutions. Les recommandations seront rendues publiques lors d’une conférence de presse qui sera animée aujourd’hui par le secrétaire du Conseil des ministres arabes de l’intérieur.
A. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..