5e ÉDITION DU SALON DJURDJURA DU LIVRE: Colloque sur les écrivains algériens et la guerre de Libération nationale

Lesoir; le Samedi 22 Decembre 2012
2

Un colloque sur «Les écrivains algériens et la guerre de Libération nationale» figure au programme de la maison de la culture de Tizi Ouzou, dans le cadre de la 5e édition du Salon Djurdjura du livre, initié sous le thème «Mon livre, ma liberté», en hommage aux écrivains Mahfoud Kaddache et Malek Haddad. Un panel d’écrivains et universitaires, dont Hamid Grine, Abderrahmane Djelfaoui, et Fatima Bakhai, participent à cet événement, pour animer une dizaine de conférences sur les thèmes «Le roman, une œuvre littéraire au service de la guerre de Libération nationale» ; «La poésie traditionnelle, une forme de combat pour l’indépendance» ; «Les intellectuels algériens et la guerre de Libération nationale» ; «Le Fils du pauvre, ou l’engagement de Mouloud Feraoun pour la guerre de Libération nationale» ; «La représentation de la Révolution dans la poésie algérienne», et «Chant de guerre des femmes kabyles : dimensions politique et historique». Le colloque sera clos sur une déclamation de «Malhamet El- Djazaïr» (odyssée de l’Algérie) du grand poète et auteur de l’hymne national, Moufdi Zakaria, par M. Bouderbala Toufik, cadre au Musée du moudjahid de Tizi Ouzou. La 5e édition du Salon Djurdjura du livre, prévu sur 5 jours, comporte d’autres activités, dont un panorama du film documentaire sur la guerre de Libération nationale, un stage d’écriture de l’histoire sous le thème «Raconte-moi la ville des Genêts pendant le colonialisme français», des concours sous le thème «Les héros de mon village» et de la meilleure illustration du célèbre poème de Moufdi Zakaria en hommage au martyr Ahmed Zabana, le premier guillotiné de la guerre de Libération nationale.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..