Accidents de la route: Une formation adéquate des chauffeurs de bus exigée

Lesoir; le Jeudi 7 Novembre 2013
2

Une formation spécialisée doit être dispensée aux
chauffeurs des transports publics et notamment ceux des bus, ont annoncé
hier, les intervenants lors d’une conférence au siège de l’UGCAA. Ils
ont, ainsi, dénoncé les comportements des chauffeurs qui provoquent
régulièrement des accidents de la route particulièrement graves.
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir)
La formation adéquate des chauffeurs
était, hier, au centre du débat lors d’une rencontre organisée par
l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) dédiée
aux accidents de la route.
M. Neche Hichem, président du bureau circulation à la Direction générale
de la Sûreté nationale (DGSN), a rappelé que dans les cas d’accidents de
la route, le facteur humain vient en tête des causes avec un taux de
97%.
Pour sa part, le représentant de le commission des transporteurs de l’UGCAA
a rappelé que les chauffeurs de bus ne bénéficient pas d’une formation
spécialisée pour le transport public.
Le porte-parole de l’UGCAA El Hadj-Tahar Boulenouar lancera, lui, un
appel aux propriétaires de bus pour qu’ils ajoutent un document
attestant de la formation des chauffeurs de bus. Les présents diront, en
outre, que les bus en question sont souvent en mauvais état et pas assez
contrôlés.
Les chiffres avancés par le représentant de la DGSN font aussi état de
450 chauffeurs de taxi impliqués dans des accidents de la route en zone
urbaine en 2012 et 585 chauffeurs du transport public et de marchandises
concernés. Selon l’intervenant, si ces chiffres paraissent minimes, les
dégâts, notamment humains, sont importants du fait qu’il s’agit du
transport des voyageurs. Le représentant des chauffeurs de taxi dira,
pour sa part, que les chauffeurs inter-wilayas au départ d’Alger ne sont
pas assez nombreux pour couvrir les 48 wilayas du pays. Ils sont, ainsi,
seulement 450 taxis à assurer ce genre de transport, ce qui est minime
selon l’intervenant, et conduit à un surmenage des conducteurs qui
multiplient les navettes souvent sans périodes de repos.
Le représentant de la DGSN dira également qu’en milieu urbain et en
2012, il y a eu en zone urbaine
17 170 accidents ayant fait 20 066 blessés et 710 morts. Durant les neuf
premiers mois de l’année en cours, le nombre d’accidents a atteint les
13 259. Il y a eu 15 653 blessés et 594 personnes décédées.
Le spécialiste rappellera que ce sont des chiffres alarmants, et
demandera un travail en commun, notamment avec les représentants du
mouvement associatif en vue de diminuer le nombre d’accidents donc de
victimes.
F.-Z. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): F.-Z. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..