ADOLFO KAMINSKY, UNE VIE DE FAUSSAIRE de Sarah Kaminsky: Photographe le jour, faussaire la nuit

Lesoir; le Mercredi 6 Novembre 2013
2

La photographie n’était qu’une couverture. Pendant la
Seconde Guerre mondiale, Adolfo Kaminsky travaillait comme faussaire. Il
fabriquait de faux papiers pour sauver des vies humaines.
Juif d’origine argentine, il a lutté contre le nazisme en produisant de
faux documents à des condamnés des camps d’extermination. Adolfo
Kaminsky avait à peine 17 ans lorsqu’il s’est engagé dans la résistance.
Pour échapper à la persécution de la gestapo durant la Seconde Guerre
mondiale, il s’est inventé une identité : Julien Adolphe Keller. Dans
son laboratoire clandestin, rue des jeûneurs à Paris, cet ex-teinturier
passionné de formules chimiques, menait son combat en aidant tous ceux
qui étaient victimes des injustices, racisme et autres dictatures :
soutien au FLN durant la guerre d’Algérie (notamment le réseau Francis
Jeanson), luttes révolutionnaires d’Amérique du Sud, opposition aux
dictateurs d’Espagne, du Portugal et de Grèce, guerres de décolonisation
d’Afrique… «Pendant la guerre, je rêvais d’être résistant. J’avais une
admiration farouche pour les hommes qui se battaient dans les maquis,
alors que j’étais pacifiste… Sans la guerre, mon destin aurait été des
plus banals. J’aurais été teinturier, au mieux chimiste.» Adolfo
Kaminsky arrive à Alger fin 1971. Sa vie de faussaire est derrière lui.
Il décide d’amorcer un nouveau départ. Il enseigne les techniques
photographiques, la photogravure et l’imprimerie à l’Ecole des
beaux-arts d’Alger et rencontre Leïla, une Algérienne qu’il épouse.
«… Algérienne du Sud, fille d’un imam progressiste…, elle possédait une
grande culture, étudiait le droit à la Faculté d’Alger, militait pour la
décolonisation des pays d’Afrique et s’intéressait beaucoup à l’art
contemporain et à la photo.»
Le couple Kaminsky aura trois enfants : Atahualpa, José et Sarah (née à
Alger en 1979). C’est sous la plume de cette dernière qu’est né cet
ouvrage exceptionnel. Un livre romancé qui vous tient en haleine jusqu’à
la dernière ligne. Sarah Kaminsky vit actuellement en France où elle
partage son temps entre son métier de comédienne et l’écriture.
Sabrinal
Adolpho Kaminsky, une vie de Faussaire, de Sarah Kaminsky. Casbah
Editions, Alger, septembre 2013, 259 p., 800 DA.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..