BÉJAÏA: La RN 12 fermée pour le troisième jour consécutif

Lesoir; le Mercredi 2 Decembre 2015
2

Des habitants de la cité Berchiche, relevant de la
municipalité d’El Kseur, ont procédé, hier, à la fermeture de la RN12,
pour la troisième journée consécutive, en signe de protestation contre
la sourde oreille des autorités locales qui tardent à prendre en charge
leurs préoccupations sociales.
Par cette action musclée de fermeture de cette principale voie de
communication reliant le chef-lieu de la wilaya à celles de Tizi-Ouzou,
Bouira et Alger, les manifestants espèrent se faire entendre par les
pouvoirs publics.
Les protestataires qui se plaignent de la dégradation du cadre de vie
dans leur cité réclament, entre autres, le revêtement de leur route,
l’éclairage public et la réalisation d’un réseau d’assainissement des
eaux usées.
Pour la énième fois, des centaines d’usagers de cet axe routier se sont
retrouvés otages d’un conflit dont ils ne sont nullement responsables.
Hier, les protestataires ont également fermé le CW21 empêchant ainsi les
automobilistes de faire le détour via Amizour, en empruntant la RN75
pour rejoindre le chef-lieu de wilaya .
Les manifestants qui ont refusé de discuter avec le chef de daïra et le
maire d’El Kseur exigent le déplacement du wali en personne pour lever
le blocus sur la RN 12 et le CW 21.
Des étudiants et des centaines de travailleurs de la vallée de la
Soummam n’ont pas pu se rendre encore hier à leurs lieux de travail pour
cause de ces infernales et récurrentes actions de fermeture de routes.
Des blocages de routes qui empoisonnent quotidiennement depuis plusieurs
années la vie de milliers de citoyens de la wilaya dans leurs
déplacements ainsi que les citoyens étrangers à la région empruntant les
différents axes routiers de Béjaïa vers l’Est ou le Centre du pays. «Une
totale anarchie s’est installée dans cette wilaya dans l’indifférence
des autorités concernées. Le nouveau wali, qui a promis de donner un
nouveau souffle à cette wilaya étouffée économiquement, semble lui aussi
impuissant devant cette anarchie.
«Je constate amèrement que ce nouveau responsable à la tête de la wilaya
ressemble à ses prédécesseurs. Les lois de la République sont claires,
il suffit de les faire respecter par tous. Quand bien même les
revendications des citoyens sont légitimes personne n’a le droit de
prendre en otage d’autres citoyens. Les autorités semblent dire aux
citoyens de cette wilaya : «Débrouillez-vous entre vous», explose un
automobiliste de Tazmalt qui devait se rendre hier à Béjaïa pour une
affaire urgente, a-t-il signalé .
A. Kersani

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. Kersani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..